AccueilActualitéNational115ème vendredi du Hirak : la marche dispersée violemment à Alger, plusieurs...

115ème vendredi du Hirak : la marche dispersée violemment à Alger, plusieurs arrestations

- Advertisement -

La marche du 115ème vendredi du Hirak à Alger a été violemment dispersée en fin de journée par la police, rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD). Plusieurs manifestants ont été violentés et arrêtés par les forces de l’ordre.

« Intervention musclée des forces de l’ordre au niveau du périmètre d’Alger Centre, plus exactement vers la rue Khelifa Boukhlafa, afin d’empêcher le flux de manifestants qui arrive de Bab El Oued de rejoindre la rue Didouche Mourad. Un cordon de policiers bloque le passage, d’où le climat tendu qui s’est installé dans cette zone. Les manifestants improvisent un plan B et se dirigent vers la rue Hassiba Ben Bouali. La police a usé de la force pour disperser les foules, créant un vent de panique au sein des manifestants », relate Radio M.

The graduate Fair

Le CNLD a signalé plusieurs arrestations parmi les manifestants à Alger dont Fateh Amokrane, Walid Benzerrouk, Boualem Hamel et l’étudiant Oussama Zoubir…

Des arrestations signalées dans d’autres wilayas

A Saida, au moins quatre manifestants ont été embarqués par la police. Il s’agit de de Allal Kadari, Toufik Khorsi Miloud Lakhdari et Ahmed Rezzougui. A Bordj Bou Arreridj, Lahcen Ben Chikh a été arrêté par des agents en civil, chez lui à la maison, à Ras El Oued. A Oran, le CNLD a signalé plusieurs arrestations dont Ayoub Rejdal.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine