Covid-19 : Pour Lyes Rahal, « il est prématuré de parler d’immunité collective »

Covid-19 : Pour Lyes Rahal,

Lyes Rahal, Directeur général de l’INSP institut national de santé publique et membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie, a indiqué qu’il était « prématuré de parler d’immunité collective ».

Intervenant ce mardi sur les ondes de la radio chaîne I, le professeur Lyes Rahal a précisé que qu’il « n’y a aucune preuve scientifique confirmant que nous sommes parvenus à ce stade », notant également que « de telles déclarations contribueront et pousseront les Algériens à abandonner progressivement les mesures préventives. »

Il a également affirmé qu’ « il y a une réticence de la part des citoyens à recevoir le vaccin AstraZeneca par rapport au vaccin Sputnik V, en raison de la controverse entourant ce vaccin », ajoutant que« les personnes qui ont reçu le vaccin AstraZeneca n’ont pas eu d’effets secondaires graves préoccupants ».

Le professeur a indiqué qu’entre fin avril et début mai, tous les citoyens inscrits sur la plateforme numérique seront vaccinés, et cela coïncidera avec la réception par l’Algérie de nouveaux lots de vaccins à la fin de ce mois.

Il a rappelé que « tous les vaccins acquis par l’Algérie sont considérés comme sûrs pour les Algériens et efficaces à la fois, y compris le vaccin AstraZeneca. »

Le professeur Lyes Rahal estime que les vaccins qui ont été approuvés contre le Coronavirus « sont également efficaces contre les souches mutées qui sont plus courantes que la souche classique ».

Colloque MDI