Homela deuxVaccination, réouverture des frontières, variants ... Ce qu'a dit Mahyaoui

Vaccination, réouverture des frontières, variants … Ce qu’a dit Mahyaoui

Le professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie, a indiqué que les chiffres récents du coronavirus en Algérie était un peu inquiétants, et qu’il faut tout faire pour éviter la troisième vague qui menace le monde, rapporte ce vendredi 16 avril 2021, la Radio locale Sétif.

Il a indiqué que « l’apparition de nouvelles souches du virus complique les choses et les enquêtes épidémiologiques sur les cas infectés et suspects se déroulent bien », en précisant que « les meilleurs protocoles de santé étaient ceux des mosquées, nous espérons donc que les fidèles continueront à ce rythme pendant le Ramadan ».

M. Mahyaoui a indiqué que « la campagne de vaccination se poursuit en Algérie, mais lentement, car nous sommes connectés aux pays industrialisés qui subissent une forte pression à cause de l’épidémie », en précisant qu’ « au cours de la dernière semaine d’avril et début mai, nous recevrons des quantités importantes de divers vaccins ».

« Nous n’avons signalé aucun symptôme grave chez les personnes vaccinées, en particulier avec le vaccin AstraZeneca qui n’a pas provoqué de caillots sanguins », a-t-il ajouté.

Il a rappelé que 47 000 personnes souhaitant se faire vacciner se sont inscrites sur la plateforme numérique, dont 27 000 ont déjà été vaccinés.

Évoquant la réouverture des frontières, M. Mahyaoui a indiqué qu’ « il n’est pas raisonnable de parler de l’ouverture de vols internationaux , alors que le monde connaît une troisième vague ».

Il a rappelé que « toute personne infectée par le virus a une auto-immunité qui peut durer jusqu’à 6 mois, nous conseillons donc aux personnes âgées et aux malades d’éviter les lieux et espaces fermés qui ne respectent pas les mesures préventives ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine