Syndicat d’Algérie Poste : Installation du Comité de préparation de la conférence nationale élective

Coronavirus: Algérie Poste appelle à utiliser ses services à distance

La Direction générale d’Algérie Poste a installé le Comité national chargé de la préparation de la conférence nationale élective du Syndicat de la société en vue de prendre en charge les problèmes socioprofessionnels et préparer la tenue de la conférence, affirmant que la grève enregistrée au niveau de certains bureaux depuis lundi dernier était « illégale », a indiqué mercredi un communiqué de la société.

La Direction générale d’Algérie Post « informe tous les travailleurs de l’entreprise qu’en vertu de la décision du 14 avril 2021, rendue par le Secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), il a été procédé à l’installation du Comité national chargé de la préparation de la conférence nationale élective du Syndicat de la société », soulignant que ce Comité « dispose de prérogatives du syndicat de la société, prévues dans les statuts et le règlement intérieur pour prendre en charge les problèmes socioprofessionnels et préparer la tenue de la conférence ».

Suite à cette décision, ajoute la même source, la Directrice générale de la société s’est réunie, en présence des cadres de la société, avec les membres de ce Comité en vue de « convenir d’une feuille de route visant à entamer des mesures concrètes afin de définir les revendications socioprofessionnelles soulevées par les travailleurs de manière précise et claire » et « travailler de concert entre l’administration et les représentants des travailleurs pour les prendre en charge dans les plus brefs délais ».

Après avoir rappelé qu’Algérie Poste avait « rempli son premier engagement en versant la première tranche de la prime d’encouragement », le communiqué affirme que la grève enregistrée au niveau de certains bureaux de poste depuis le 12 avril était « illégale, en vertu de la décision en référé rendu le 13 avril par le tribunal de Dar El Beida ».

Algérie Poste a appelé les travailleurs grévistes à « faire preuve de sagesse et à rejoindre leurs postes de travail, d’autant que cette période qui coïncide avec le début du mois sacré de Ramadhan connait une grande affluence de citoyens, notamment les salariés et les retraités ».

« Le mois de Ramadhan est censé âtre un mois de piété et de solidarité avec les citoyens qui devraient retirer leurs salaires ou pensions de retraite pour subvenir aux besoins de leurs familles », ajoute le communiqué.

APS

Colloque MDI