Chitour : « Si tout se passe bien », l’appel d’offres pour le programme des 1000 MWh sera lancé en juin

Energies renouvelables : Chitour veut produire de l’électricité à partir du photovoltaïque flottant

Le ministre de la Transition énergétique et des énergies renouvelables, Chems Eddine Chitour, a indiqué, lundi à Alger, que « si tout se passe bien », l’appel d’offres pour le programme des 1000 MWh, initié dans le cadre du programme du développement des énergies renouvelables, sera lancé en juin prochain.

Lors d’une conférence de presse en marge de la conférence sur la transition énergétique durable et innovante, organisée par son département en collaboration avec le Programme des Nations-Unies pour le Développement en Algérie (PNUD), Chitour a ajouté qu’en deux ou trois mois il est possible de construire les stations solaires destinées à la production de l’énergie électrique pour la réalisation de ce programme dans les dix wilayas sélectionnées pour le concrétiser, selon le compte-rendu de l’agence APS.

Dans ce sens, le ministre a souligné que ce qui est « le plus important est de trouver un accord sur le prix » afin que le jour du lancement de l’appel d’offres les opérateurs sachent à quoi s’en tenir. Ainsi, M. Chitour a estimé que lors du mois de septembre ou d’octobre le ministère en aura fini avec les négociations avec les opérateurs concernant le prix du kilowattheure, ajoutant que les premiers MWh vont simplifier la suite du programme vu que l’ensemble de la procédure aura été finalisée.

Chems Eddine Chitour a annoncé que le premier kilowattheure (KWh) solaire du programme des 1.000 MWh devrait être produit « d’ici la fin de l’année ou au plus tard en début d’année prochaine (2022, ndlr) »

Colloque MDI