CNR : Lancement du service de reconnaissance faciale

Le DG de la CNR écarte un retour à la retraite anticipée ou proportionnelle

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, El-Hachemi Djaâboub, a révélé qu’il est interdit aux organismes sous la tutelle du ministère du Travail de demander aux citoyens des documents pouvant être obtenus par voie électronique, rapporte, ce mardi 6 avril 2021, le quotidien arabophone El Khabar.

Le ministre du Travail a déclaré lors d’un discours en marge de l’organisation d’une journée d’information sur la numérisation du secteur du travail et de l’emploi en Algérie, que parmi ces documents, on note le casier judiciaire et le certificat de nationalité, notant que ces documents concernent ceux délivrés par le secteur lui-même ou autres secteurs.

M. El-Hachemi Djaâboub a souligné que cette procédure contribuera à rationaliser les dépenses et à gagner du temps, des efforts et de l’argent, puisque 40 services électroniques ont été mis en place, en plus de la suppression de 50 documents à fournir pour des dossiers.

Le ministre a également annoncé le lancement d’un service de reconnaissance faciale au niveau de la Caisse nationale de retraite pour éviter de se déplacer dans les communes pour obtenir un certificat de vie.

Colloque MDI