HomeActualitéNationalBoulenouar, président de l'ANCA : "Le stock des produits sera suffisant...

Boulenouar, président de l’ANCA : « Le stock des produits sera suffisant pendant et après le Ramadan »

Hadj Tahar Boulenouar président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) a confirmé, ce lundi 5 avril 2021, lors de son passage à la Radio chaîne I,  la disponibilité des produits destinés à la consommation pendant et même après  le mois de

On pourrait commercialiser plus de 700.000 tonnes de légumes et de fruits, selon les estimations, a-t-il indiqué, en précisant que cette quantité est largement suffisante pour répondre aux besoins, notamment au regard des quantités destinées à la consommation durant ces trois dernières années estimées entre 500.000 et 600.000 tonnes.

Il a rappelé que durant ces trois dernières années, le citoyen algérien a consommé en moyenne entre 90.000 tonnes et 100.000 tonnes de viandes durant le mois de Ramadan. Selon M. Boulenouar, il est prévu la commercialisation entre 110.000 et 120.000 tonnes de viandes, notamment après la décision du gouvernement d’importer des quantités importantes de viandes congelées.

Il a déclaré qu’il y a quelques semaines, l’Association nationale des commerçants et artisans algériens a pris contact avec tous les organes et institutions ayant un rapport avec le marché.

A ce propos, il a rappelé l’organisation d’une réunion avec des représentants du ministère du Commerce et de l’Agriculture et des représentants de l’Office National Interprofessionnel du Lait et des produits laitiers (ONIL), de l’Office national interprofessionnel des céréales (OAIC) et de l’Office National Interprofessionnel des Légumes et des Viande (ONILEV), dans le but d’élaborer une feuille de route en prévision de l’approche du mois de Ramadan.

Il a également souligné qu’après consultation avec le ministère du commerce, des mesures supplémentaires ont été prises pour cette année, notamment en autorisant, à titre exceptionnel, la vente en solde pendant le mois de Ramadan après avoir eu deux périodes par an pendant la saison d’hiver et d’été, ainsi que l’organisation de foires commerciales locales au niveau municipal pour élargir la base d’approvisionnement, afin de maintenir les prix et de réduire la spéculation. 

D’autre part, M. Boulenouar a expliqué qu’il y a un grand travail en cours actuellement pour moraliser l’activité commerciale et la réformer de tous les côtés négatifs qui ont eu un impact direct sur les bourses des citoyens avec la vulgarisation du paiement électronique, en appelant les citoyens à adopter une culture de la consommation afin de maintenir la stabilité des prix.

Articles associés
Société Générale

Fil d'actualité

Articles de la semaine