K. Ayache : La SNTF a accusé une perte de 14,7 milliards DA en 2020

Crédit photo : SNTF sur Twitter.

Les pertes de la Société nationale des Transports Ferroviaires (SNTF) pour l’année 2020 s’élèvent à 14,7 milliards de dinars, a indiqué, ce dimanche 4 avril 2021, Karim Ayache, directeur général de la SNTF, lors de son passage à la télévision EchouroukTV.

Il a indiqué que la dotation annuelle de l’État au prix des billets de passagers est estimée à 14,7 milliards de dinars, précisant que la société a continué à transporter des marchandises pendant les temps d’arrêt causés par la pandémie de coronavirus.

M. Ayache a affirmé que la SNTF se trouve dans une situation financière difficile, expliquant que depuis septembre dernier, nous demandons des prêts aux banques pour payer les salaires des travailleurs. Selon M. Ayache, la société ferroviaire a contracté des prêts bancaires auprès de la BNA pour payer les salaires, sachant qu’elle emploie 15 700 personnes.

Concernant les difficultés financières de l’entreprise, il a rappelé que la SNTF avait obtenu un prêt de 127 milliards de dinars en 2016 pour développer l’entreprise. Il a annoncé la réception prochaine de nouvelles lignes, notamment « M’sila-Boughezoul », « Boughezoul-Tissemsilt » et « Boughezoul-Djelfa ».

Il a par ailleurs souligné que 70 accidents et 13 décès ont été enregistrés chaque année à la suite du franchissement de la voie ferrée et 400 accidents de jets de pierres sur les trains ont été enregistrés chaque année. A ce propos, il a rappelé que 400 millions de dinars par an sont alloués à l’entretien des trains en raison du phénomène des jets de pierres.

S’agissant des retards, il a indiqué que 78% des trains en Algérie enregistrent des retards qui sont dus, selon lui, au sabotage qui affecte le réseau ferroviaire, précisant que la circulation des trains vers la banlieue d’Alger reviendra à la normale dans les 48 heures, après le sabotage récemment enregistré. M. Ayache a rappelé que 7,5 millions de passagers ont utilisé les trains du début de cette année jusqu’au 31 mars.

 

Colloque MDI