Homela deuxArgent détourné : le président Tebboune promet de bonnes nouvelles ce mois-ci

Argent détourné : le président Tebboune promet de bonnes nouvelles ce mois-ci

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune a promis du nouveau dans le dossier de l’argent détourné à l’étranger.

Soulignant que ce dossier reste l’un de « ses objectifs essentiels », le chef de l’Etat a expliqué que la récupération des fonds détournés vers l’étranger, était tributaire par le prononcé de jugements définitifs dans les affaires intentées à l’encontre des auteurs qui, a-t-il ajouté, « devront, un jour, dévoiler les emplacements secrets de ces fonds ».

Il a précisé que la plupart des jugements rendus dans ce cadre ne sont pas définitifs, certains faisant l’objet de pourvois au niveau de la Cour suprême.

« Tous les pays européens sont prêts à nous aider à récupérer l’argent détourné », a indiqué le président de la République, lors d’une entrevue accordée à des responsables de certains médias nationaux et retransmise ce dimanche à 21h00 à la télévision publique.

Le président a indiqué que des entreprises européennes sont impliquées dans la corruption et dans la surfacturation, en précisant que les Suisses et tous les membres de l’Union européenne sont prêts à nous aider à récupérer l’argent volé. Il a rappelé que la plupart des jugements rendus dans ce cadre ne sont pas définitifs, certains faisant l’objet de pourvois au niveau de la Cour suprême.

« C’est un point on ne peut plus important, notamment lorsqu’il s’agit des négociations menées par l’Algérie avec les Etats de l’Union européenne (UE), des Etats qui « traitent avec la Loi et non avec les sentiments ou la volonté politique », a-t-il rappelé.

A ce propos, le président Tebboune a promis que ce mois-ci, les Algériens apprendront de bonnes nouvelles sur la récupération de leur argent volé. « Nous avons commencé à récupérer des biens immobiliers en France, y compris des appartements et des hôtels particuliers », a-t-il souligné. Et d’ajouter : « Je n’abandonnerai pas mes promesses de récupérer l’argent volé ».

Il a indiqué que 6.000 milliards de dinars de prêts bénéficiant aux hommes d’affaires qui n’en ont restitué que 15%.

Il a rappelé que des instructions ont été données pour relancer prochainement le complexe de production d’huile de Jijel.

Interrogé sur l’émission d’une nouvelle monnaie, le président a indiqué que « émettre une nouvelle monnaie est une solution inutile pour résoudre le problème de l’argent accumulé sur le marché noir ».

Il a ajouté , à ce propos, qu’une monnaie ne peut pas être changée car c’est une procédure expérimentalement inutile, en rappelant qu’il a y a entre 6.000 milliards de dinars et 10.000 dinars sur le marché parallèle.

 

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine