Le confinement partiel reconduit dans 9 wilayas : les horaires du couvre-feu allégés

Covid-19 : Le confinement partiel prolongé dans 9 wilayas

Le gouvernement a décidé, ce mardi 30 mars 2021, de nouvelles mesures au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus (COVID-19), indique un communiqué des services du Premier ministre.

Il a été décidé la reconduction pour 15 jours supplémentaires des du confinement partiel à domicile dans 9 wilayas avec un allègement des horaires du couvre-feu qui seront de 23h00 du soir jusqu’au lendemain à 4h00 du main, précise le communiqué qui ajoute que ces mesures de confinement sont applicables, à partir du Jeudi 1er Avril 2021.

Les 9 wilayas concernés par la mesure de confinement partiel à domicile sont : Batna, Biskra, Blida, Tébessa, Tizi-Ouzou, Alger, Jijel, Sidi Belabbes et Oran.

Ne sont pas concernées par la mesure de confinement à domicile les quarante neuf (49) wilayas suivantes : Adrar, Chlef, Laghouat, Oum El Bouaghi, Bejaia, Béchar, Bouira, Tamenghasset, Tlemcen, Tiaret, Djelfa, Sétif, Saïda, Skikda, Annaba, Guelma, Constantine, Médéa, Mostaganem, M’Sila, Mascara, Ouargla, El Bayadh, Illizi, Bordj Bou Arréridj, Boumerdes, El Tarf, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipaza, Mila, Ain Defla, Naâma, Ain Temouchent, Ghardaia, Relizane, Timimoun, Bordj Badji Mokhtar, Ouled Djellal, Beni Abbés, In Salah, In Guezzam, Touggourt, Djanet, El Meghaeir et El Meniaâ.

Le communiqué souligne : « Les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toutes mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination. »

« Le Gouvernement réitère ses appels à la mobilisation, la discipline et la responsabilité des citoyens, lesquelles demeurent les principaux facteurs qui permettent de freiner la propagation de cette épidémie du Coronavirus (COVID-19) dans notre pays », ajoute la même source, qui rappelle à ce titre, que « la stabilité relative de la situation épidémiologique constatée ces dernières semaines, ne doit pas inciter à un relâchement de la prudence et de la vigilance notamment devant le risque toujours présent de circulation de nouveaux variants du COVID-19 à travers le monde. »