Algériens bloqués à l’aéroport de Roissy : la justice française donne raison à Air Algérie

Algériens bloqués à l'aéroport de Roissy : la justice française donne raison à Air Algérie

Les déconvenues des 27 Algériens bloqués à l’aéroport de Roissy-Charles-De-Gaulle se poursuivent.

Saisi par les voyageurs algériens bloqués depuis la fin février dans la zone internationale du terminal 1 de l’aéroport de Roissy, le tribunal de Bobigny, près de Paris, a rendu, hier lundi, sa décision, en donnant raison à Air Algérie.

Le tribunal administratif de Paris a rejeté la plainte des voyageurs algériens, estimant que la compagnie aérienne nationale Air Algérie n’a pas violé les clauses contractuelles avec les passagers concernés.

« Le recours de nos clients a été rejeté par le tribunal de Paris. Celui-ci a évoqué la force majeure et les consignes de l’État algérien relatives à la fermeture des frontières», a précisé Me Karima Hadj Saïd, avocate des plaignants, rapporte ce mardi 30 mars 2021, le quotidien El Watan.

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement , Amar Belhimer, s’est exprimé, mardi dernier, sur l’affaire des 27 Algériens bloqués à l’aéroport de Roissy.

Il a indiqué qu’« après la détection du variant britannique de la covid-19 en Algérie le 25 février 2021, la compagnie aérienne nationale Air Algérie à Londres a pris contact individuellement avec les personnes concernées au nombre de 27 dont des enfants en les informant de l’annulation de leurs billets d’avion de Paris vers l’Algérie ».

Il a confirmé la version donnée une semaine auparavant par l’ambassade d’Algérie à Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger