Li Lianhe : « La Chine s’opposera fermement à toute ingérence extérieure dans les affaires intérieures de l’Algérie »

Li Lianhe :
A gauche, le drapeau de l'Algérie, à droite, le drapeau de la Chine. (Crédit Photo : page Facebook de l'ambassade de Chine en Algérie)

L’ambassadeur de Chine en Algérie, Li Lianhe, s’est exprimé, lundi, sur les relations entre son pays et l’Algérie. Le diplomate chinois a déclaré que la Chine s’opposera « fermement » à toute ingérence extérieure dans les affaires intérieures de l’Algérie.

Dans une tribune intitulée parue dans China Daily, l’ambassadeur de la Chine a souligné : « L’Algérie est le plus grand pays et la quatrième économie d’Afrique, un pays majeur de la région de la mer Méditerranée et de l’Arabie, ainsi qu’un partenaire de coopération important de la Chine. »

« En 2014, l’Algérie est devenue le premier pays arabe à établir un partenariat stratégique global avec la Chine. Depuis lors, les relations entre la Chine et l’Algérie sont entrées dans une nouvelle étape de développement. La Chine et l’Algérie partagent une base politique solide et leur coopération pratique a donné des résultats fructueux. Ils ont également mené des échanges culturels étroits et n’ont cessé d’approfondir et de renforcer leur partenariat stratégique global. La Chine est la plus grande source d’importations de l’Algérie et son principal partenaire commercial depuis des années. Les deux pays ont réalisé conjointement de nombreux projets de coopération pratique, dont les projets du siècle en Algérie - l’autoroute Est-Ouest et l’autoroute Nord-Sud, la Grande Mosquée d’Alger - la plus grande mosquée d’Afrique et la troisième au monde », a indiqué Li Lianhe dans sa tribune.

Selon le diplomate chinois : « Les deux pays ont maintenu des échanges culturels étroits. L’Algérie participe depuis de nombreuses années à des événements culturels pour célébrer le Nouvel An lunaire chinois, qui ont joué un rôle actif dans la consolidation de l’amitié entre les peuples des deux pays. Les peuples chinois et algérien ont noué des liens sincères et les deux pays ont récolté des bénéfices mutuels depuis l’établissement de relations diplomatiques il y a plus de 60 ans. La relation sino-algérienne est un paradigme exemplaire des relations internationales. »

« Depuis l’épidémie du nouveau coronavirus, la coopération pour prévenir la propagation du virus est devenue le thème principal de la coopération pratique sino-algérienne. Au début de la lutte de la Chine contre le nouveau coronavirus, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a adressé un message de sympathie au président Xi Jinping. L’Algérie a également été l’un des premiers pays à fournir des fournitures médicales d’urgence à la Chine. Lorsque l’Algérie a commencé sa propre bataille contre le virus, la Chine a offert son aide en retour, en fournissant beaucoup d’aide médicale et en partageant son expérience de lutte contre le virus avec succès. Il a également envoyé une équipe d’experts médicaux en Algérie et a fourni à l’Algérie des vaccins contre le COVID-19 », a-t-il rappelé

Et de souligner : « En dehors de cela, la Chine a activement soutenu les entreprises chinoises pour répondre à l’appel du gouvernement algérien de reprendre la production, et ils ont apporté d’importantes contributions à l’économie algérienne pendant la pandémie et ont aidé l’Algérie à surmonter les difficultés auxquelles elle a été confrontée. La Chine et l’Algérie se sont constamment entraidées dans les moments difficiles, ont surmonté ensemble les difficultés, ont démontré par leurs actes l’amitié particulière des deux pays et ont établi un modèle de coopération internationale dans la lutte contre la pandémie ».

La Chine s’opposera « fermement » à toute ingérence extérieure dans les affaires intérieures de l’Algérie

« Aujourd’hui, le monde subit de profonds changements inédits depuis un siècle. La Chine et l’Algérie doivent, plus que jamais, consolider et développer leur amitié traditionnelle pour faire face conjointement aux risques et aux défis qui sont apparus. La Chine et l’Algérie sont toutes deux des pays en développement et sont toutes deux confrontées à l’importante tâche du développement. Anticipant l’ère post-pandémique, la Chine et l’Algérie partagent une base politique solide, une forte complémentarité économique et un large potentiel de coopération », a estimé Li Lianhe.

Et de déclarer : « La Chine continuera, comme toujours, à soutenir l’Algérie dans la poursuite d’une voie de développement adaptée à ses conditions nationales et s’opposera fermement à toute ingérence extérieure dans ses affaires intérieures. La Chine souhaite continuer à travailler avec l’Algérie pour approfondir en permanence le partenariat stratégique global, sauvegarder conjointement les droits et intérêts légitimes des pays en développement ».

Selon Li Lianhe : « La Chine et l’Algérie continueront de lutter contre la pandémie et atteindront un niveau supérieur au-delà de la coopération anti-pandémique affichée au cours de l’année écoulée. La Chine fournira la commodité à l’Algérie lorsque celle-ci achètera des vaccins chinois, et s’opposera fermement à tout nationalisme dans la distribution des vaccins COVID-19. La Chine veut aider l’Algérie à réussir dans sa lutte contre la pandémie et travailler avec elle pour bâtir une communauté mondiale de la santé pour tous. »

« Dans l’ère post-pandémique, la Chine et l’Algérie continueront d’approfondir leur coopération pratique dans divers domaines. Comme le dit le proverbe chinois, c’est seulement en hiver que l’on se rend compte que le pin et le cyprès se fanent tard », a indique l’ambassadeur chinois qui a estimé que « la pandémie a mis en évidence la force de l’amitié entre les deux pays et les avantages de leur coopération pratique. »

Rappelant que le président Tebboune a proposé l’année dernière « Construire une nouvelle Algérie, il a estimé : « À présent, le pays consacre ses efforts à concrétiser cette vision et la prospérité économique. » « En tant que bon ami, bon partenaire et bon frère de l’Algérie, la Chine souhaite partager sa propre expérience de développement, aider les entreprises chinoises à continuer à participer à la construction économique et sociale en Algérie, et à renforcer la synergie de l »’Initiative Nouvelle Route de la Soie » avec la vision de une « Nouvelle Algérie ». », a-t-il dit.

« Comme le dit un vieil adage chinois, on n’est pas seul sur la route quand le monde est une seule famille. Dans le cadre des efforts conjoints des deux pays dans le cadre de l’Initiative  »Nouvelle Route de la Soie » d’une  »Nouvelle Algérie », la coopération sino-algérienne libérera sans cesse davantage de son grand potentiel et inaugurera un avenir meilleur pour les Chinois -Partenariat stratégique global algérien », a conclu l’ambassadeur de Chine en Algérie.