Homela deuxL'Algérie dans le Top 10 des importateurs d'armes dans le monde

L’Algérie dans le Top 10 des importateurs d’armes dans le monde

L’institut suédois « Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) », a publié, ce lundi 15 mars 2021, son rapport annuel sur les transferts internationaux d’armes. Le rapport du SIPRI analyse les quantités d’armées exportées par les pays producteurs et les quantités d’armes importées par les pays importateurs. Il compare les transferts internationaux d’armes durant la période 2016-2020 par rapport à la période 2011-2015.

Selon les données contenues dans ce rapport, les importations algériennes d’armes ont représenté 4,3% des importations mondiales durant la période 2016-2020. Les principaux fournisseurs de l’Algérie en armes sont la Russie, l’Allemagne et la Chine. L’Algérie a augmenté ses importations d’armes de 64 % entre 2016 et 2020 par rapport à la période 2011-2015.

L’Algérie figure ainsi dans le Top 10 des plus gros importateurs d’armes entre 2016 et 2020 et arrive à la 6ème position. Les dix gros importateurs d’armes dans le monde sont classés ainsi : l’Arabie Saoudite qui occupe la tête avec 11%, suivie par l’Inde avec 9,5%, l’Egypte (5,8%), l’Australie (5,1%), la Chine (4,7),l’Algérie et la Corée du Sud (4,3%), le Qatar (3,8%),les Emirats Arabes Unis (3%) et le Pakistan (2;7%).

La plus forte augmentation des importations d’armes concerne le Moyen-Orient

Le SIPRI a relevé dans son rapport que les transferts internationaux d’armes se stabilisent après des années de forte croissance; la plus forte augmentation des importations d’armes concerne le Moyen-Orient.  Les transferts internationaux d’armes majeures sont restés au même niveau entre 2011-15 et 2016-2020.

« La hausse significative des transferts de trois des cinq principaux exportateurs d’armes – États-Unis, France et Allemagne – ont été largement compensée par la baisse des exportations d’armes de la Russie et de la Chine. Les importations d’armes du Moyen Orient ont augmenté de 25 % au cours de la période, principalement sous l’impulsion de l’Arabie saoudite (+61 %), de l’Égypte (+136 %) et du Qatar (+361 %), selon les nouvelles données sur les transferts internationaux d’armes », lit-on dans le rapport.

Le SIPRI a relevé également : « Les importations d’armes de la Turquie ont chuté de 59 % entre 2011-15 et 2016-20. Cela est principalement dû à l’arrêt des livraisons d’avions de combat F-35 au pays en 2019, après que la Turquie a importé des systèmes de défense aérienne russes. La Turquie a également augmenté sa production nationale d’armes majeures afin de réduire sa dépendance à l’égard des importations. »

Le document du SIPRI a indiqué que l’Asie-Océanie est la plus grande région importatrice d’armes majeures, recevant 42 % des transferts internationaux d’armes en 2016-2020. L’Inde, l’Australie, la Chine, la Corée du Sud et le Pakistan sont les plus grands importateurs de la région.

« Les importations d’armes du Japon ont augmenté de 124 % entre 2011-15 et 2016-20. Bien que les importations d’armes de Taïwan en 2016-20 aient été inférieures à celles de 2011-15, le pays a passé plusieurs commandes importantes d’armes aux États-Unis en 2019, dont des avions de combat », a précisé le rapport.

La même source a ajouté :  Les importations d’armes de l’Inde ont diminué de 33 % entre 2011-15 et 2016-20. La Russie a été le fournisseur le plus impacté, même si les importations d’armes américaines par l’Inde ont également diminué de 46 %. La baisse des importations d’armes par l’Inde semble être principalement due à ses processus d’acquisitions complexes, combinés à une tentative de réduire sa dépendance à l’égard des armes russes. L’Inde prévoit des importations d’armes massives dans les années à venir, en provenance de plusieurs fournisseurs. »

Concernant la répartition par région des importations d’armes, le rapport du SIPRI montre qu’entre 2016 e 2020, 42% des armes sont parties vers la région Asie-Océanie, 33% vers le Moyen-Orient, 12% vers l’Europe, 7,3% vers l’Afrique et 5,4% vers les deux Amériques.

Les États-Unis demeurent le plus grand exportateur d’armes au monde

Du côté des exportations, les États-Unis demeurent le plus grand exportateur d’armes au monde, portant leur part des exportations mondiales d’armes de 32 % à 37 % entre 2011-15 et 2016-2020. « Les États-Unis ont fourni des armes majeures à 96 États en 2016-20, bien plus que tout autre fournisseur. Près de la moitié (47%) des transferts d’armes américains est destinée au Moyen-Orient. L’Arabie saoudite représente à elle seule 24 % du total des exportations d’armes des États-Unis. L’augmentation de 15 % des exportations d’armes américaines entre 2011-15 et 2016-20 a davantage creusé l’écart entre les États-Unis et la Russie, deuxième plus grand exportateur d’armes au monde », a noté le rapport du SIPRI.

Selon la même source, les troisième et quatrième plus grands exportateurs ont également enregistré une hausse considérable entre 2011-15 et 2016-20. « La France a augmenté ses exportations d’armes majeures de 44 %, ce qui représente 8,2 % des exportations mondiales d’armes en 2016-20. L’Inde, l’Égypte et le Qatar ont reçu à eux seuls 59 % des exportations d’armes françaises. L’Allemagne a augmenté ses exportations d’armes majeures de 21 % entre 2011-15 et 2016-20, ce qui représente 5,5 % du total mondial. Les principaux marchés d’exportation d’armes allemandes sont la Corée du Sud, l’Algérie et l’Égypte. », lit-on encore dans document.

Baisse des exportations d’armes de la Russie et de la Chine

Le rapport a relevé que la Russie et la Chine ont toutes deux enregistré une baisse de leurs exportations d’armes. « Les exportations d’armes de la Russie, qui représentaient 20 % du total des exportations d’armes majeures en 2016-20, ont chuté de 22 % (à peu près au même niveau qu’en 2006-10). L’essentiel – environ 90 % – de cette diminution est due à une baisse de 53 % de ses exportations d’armes vers l’Inde », a précisé la même source.

« La Russie a considérablement augmenté ses transferts d’armes vers la Chine, l’Algérie et l’Égypte entre 2011-15 et 2016-20, mais cela n’a pas compensé la forte baisse de ses exportations d’armes vers l’Inde », a indiqué Alexandra Kuimova, chercheuse au programme Armes et Dépenses militaires du SIPRI. « Bien que la Russie ait récemment signé des contrats importants avec plusieurs États et que ses exportations augmenteront sans doute progressivement dans les années à venir, elle doit faire face à une forte concurrence des États-Unis dans la plupart des régions du monde », a-t-elle ajouté.

Les exportations de la Chine, cinquième plus grand exportateur d’armes au monde en 2016-20, ont diminué de 7,8 % entre 2011-15 et 2016-20, a relevé le rapport du SIPRI, selon lequel « les exportations d’armes chinoises représentent 5,2 % du total des exportations d’armes en 2016-20. Le Pakistan, le Bangladesh et l’Algérie sont les principaux destinataires d’armes chinoises »

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine