Boumzar : « Il faut d’abord offrir une bonne 4G, et au moment opportun on parlera d’autres générations »

Boumzar :

Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, s’est exprimé, ce dimanche 14 mars, sur le lancement de la cinquième génération de la téléphone mobile « 5G » en Algérie.

Intervenant sur les ondes de la chaîne 3, Brahim Boumzar a estimé qu’il faut d’abord offrir une bonne 4G aux citoyens avant de parler d’autres générations de téléphonie mobile. 

« Les effets d’annonces ça ne marche pas avec moi. Je préfère qu’on travaille de manière pragmatique. Je peux dire que tout ce qu’on est en train de faire sur la modernité, toutes nos installations sont  »5G Ready » », a indiqué le ministre qui a souligné qu’il y a aussi une question de rentabilité économique.

Rappelant qu’entre le lancement de la 3G et la 4G, il n’y pas eu un grand laps de temps, Boumzar a indiqué qu’il faudrait que les opérateurs arrivent à amortir leurs investissements. « L’essentiel c’est d’offrir un débit respectable à nos concitoyens. D’abord, il faut offrir une bonne 4G et au moment opportun, on parlera d’autres générations », a-t-il dit.

Le ministre a également expliqué : « Comment je vais ouvrir un nouveau front et opter pour des normes qui ne sont pas encore validées au niveau de l’UIT. L’Algérie est membre de l’Union internationale des télécommunications et une fois que la question des normes sera tranchée, on parlera de ça ».

Colloque MDI