HomeActualitéNationalEmploi : la Covid-19 a durement impacté le recrutement

Emploi : la Covid-19 a durement impacté le recrutement

Une étude réalisée conjointement par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) et l’entreprise Emploitic, sur les perspectives d’emploi en Algérie durant le 1er semestre 2021, a été présentée, jeudi 11 mars, lors d’une conférence de presse à Alger. L’étude a relevé l’impact de la Covid-19 sur les projets de recrutement des entreprises.

Lancée à la fin 2020, l’étude a porté sur plus de 700 entreprises participantes dont 64% d’entres elles ont déclaré que leurs recrutements ont été impactés par la crise du Covid-19, alors que 36% des entreprises ont continué à recruter malgré la crise, rapporte l’agence officielle APS.

« A part les premiers mois de confinement strict, le secteur de l’industrie a mieux résisté, 52% des entreprises sondées ont annulé, gelé leurs recrutements ou les ont décalés », selon l’étude.

Les entreprises du secteur du commerce, distribution et le secteur informatique maintiennent leurs recrutements, respectivement à seulement 39% et 33%, alors que plus de 38% des entreprises prévoient une augmentation de leurs effectifs pour 2021, selon l’étude.

Présent lors de la présentation des résultats de cette études, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a souligné que le secteur du commerce a été le secteur le moins impacté par les effets de la crise sanitaire de Covid-19. Selon Kamel Rezig, « le secteur du Commerce a été le premier secteur créateur d’emploi malgré la crise sanitaire ».

Les services et le BTPH, les secteurs le plus touchés

Le directeur général d’Emploitic, Louai Djaffer, cité par l’APS, a fait savoir que le premier volet de cette étude, qui se veut périodique, a été consacré à une rétrospective de l’année 2020.

« Le manque de visibilité et l’impossibilité de se projeter ont marqué l’année écoulée et marqueront une partie de l’année en cours », a expliqué M. Djaffer, notant que 26% des entreprises répondantes ayant été impactées par la crise sanitaire ont décalé leurs recrutements, 24% ont, quant à elles, gelé leurs recrutements alors que 14% ont carrément annulé leurs recrutements.

« Même si la plupart des secteurs se disent  grandement impactés par la crise, trois secteurs d’activités se distinguent par leur volonté de croissance », a-t-il souligné citant le secteurs de l’industrie où 45% des entreprises sont en faveur d’une croissance de leurs effectifs, suivi par la distribution avec 40% d’entreprises qui prévoient de recruter en 2021 et  des services (32%).

Concernant les entreprises les plus touchées par la crise sanitaire, le responsable a souligné que le secteur des Services a été le plus impacté avec 74% des entreprises sondées qui ont « gelé ou annulé » leurs recrutements, suivi par le secteur du bâtiment avec 70% et celui de l’industrie avec 52% de gel ou d’annulation de recrutement.

De son côté, la directrice générale de la CACI, Ouahiba Behloul, citée par la même source, a indiqué que l’étude « offre une large vision sur les prévisions des entreprises en termes de recrutement à travers le territoire national et dans les différents secteurs d’activités pour l’année 2021 ».

Une deuxième étude est en cours de réalisation, a souligné la responsable qui a mis l’accent sur le rapprochement du monde de travail à celui de l’université  et des centres de formations afin de booster l’employabilité et accélérer les recrutements en Algérie.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine