Justice : La demande de libération d’Ali Ghediri rejetée

Justice : La demande de libération d'Ali Ghediri rejetée

La Chambre d’accusation près la Cour d’Alger a renvoyé le dossier du général à la retraite Ali Ghediri devant le tribunal correctionnel de Dar El Beida, et a rejeté sa demande de libération, rapportent ce dimanche 21 février 2021 plusieurs médias qui citent les avocats de la défense.

Incarcéré depuis le 13 juin 2019, alors qu’il était candidat à la présidentielle avortée du 18 avril 2019, Ali Ghediri est accusé d’ « atteinte au moral de l’Armée », après l’abandon, en janvier dernier, par la Cour suprême, du chef d’inculpation de « réunion de documents et d’informations et leur mise à la disposition d’agent étranger ».

Pour rappoel, Abdelmadjid Tebboune, a décrété, jeudi dernier, à l’occasion d’un discours adressé à la nation, une grâce présidentielle pour les détenus du Hirak.

Cette grâce concerne 30 détenus d’opinion dont les jugements ont été déjà rendus et une soixantaine d’autres dont les jugements n’ont pas encore été rendus.

Ces personnes ont été arrêtées lors des manifestations du Hirak déclenché le 22 février 2019 et cette grâce intervient à la veille du deuxième anniversaire du Hirak populaire.

Le ministère de la Justice a indiqué, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, que 33 détenus, dont 21 condamnés définitivement à des peines de prison ferme pour des actes liés à l’utilisation des réseaux sociaux ou commis lors de rassemblements, et 12 n’ayant pas écopé de peines définitives, mais impliqués dans des actes similaires ont été élargis, vendredi, dans le cadre des mesures de grâce décidées par le président de la République.

MDI Alger