Affaire Sonatrach 1 : Report du procès à la prochaine session criminelle

Affaire Sonatrach 1 : Report du procès à la prochaine session criminelle

Le tribunal correctionnel près la Cour d’Alger a reporté, ce mercredi 17 février 2021, à la prochaine session pénale, la réouverture de l’affaire Sonatrach 1, dans laquelle, une quinzaine d’accusés, dont l’ex-PDG de Sonatrach Mohamed Meziane, ses deux enfants, huit directeurs exécutifs et quatre entreprises étrangères, sont poursuivis dans le cadre de ce dossier de corruption, lié à l’octroi de marchés publics dans des conditions suspectes, rapporte la Radio nationale.

Le report est intervenu à la demande du collectif de défense en raison de l’absence de nombreux accusés (sociétés étrangères dont les accusés n’ont pas pu être transférés en Algérie en raison de la pandémie de la Covid-19) dans cette affaire.

Le jugement du 2 février 2016 avait fait l’objet d’un pourvoi en cassation devant la Cour Suprême qui l’a annulé et renvoyé l’affaire vers la même instance pour rejuger une nouvelle fois ces inculpés.

Pour rappel, le 2 février 2016, des peines allant de 18 mois de prison avec sursis à 6 ans de prison ferme et des amendes, ont été prononcées à l’encontre de 12 prévenus, tandis que 7 autres ont bénéficié d’un acquittement.

Mohamed Meziane, ancien P-dg de Sonatrach, a été condamné à 5 ans de prison ferme et 2 millions de dinars d’amende, alors que ses deux enfants, Réda et Bachir-Fawzi, ont écopé respectivement d’une peine de 6 et 5 ans de prison ferme.

MDI Alger