Vaccination anti-Covid : Nouvelles déclarations de Benbouzid

Covid-19 : l'Algérie a atteint le pic le 29 avril dernier (Benbouzid)

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, s’est exprimé, ce mardi 16 février 2021, à l’occasion d’une journée parlementaire sur la vaccination contre le coronavirus Covid-19, en rappelant la création d’une plateforme numérique permettant de déclarer les effets secondaires après vaccination.

La campagne de vaccination a été lancée à partir de janvier 2021, comme l’avait demandé le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le 20 décembre, a rappelé le ministre.

M. Benbouzid a indiqué qu’un plan stratégique pour la campagne nationale de vaccination a été élaboré en coopération avec le Comité national des Experts spécialisés en vaccination et le Comité national en charge du suivi et de l’évolution de l’épidémie en Algérie, qui a été mis en place par le Président de la République en mars 2020.

Le ministre a indiqué que le plan national de vaccination vise à acquérir des vaccins sûrs, efficaces et de qualité tout en garantissant leur distribution équitable aux groupes à vacciner.

Les dispositions réglementaires de la campagne nationale de vaccination contre le Coronavirus ont été déterminées par le décret ministériel n ° 02 du 25 janvier 2021, qui comprend la mise en place d’une campagne nationale de vaccination, a souligné le même responsable qui a rappelé que la vaccination est gratuite et non obligatoire.

La vaccination concerne toutes les personnes âgées de 18 ans et plus intéressées, a indiqué le ministre de la Santé, en rappelant que la priorité sera donnée aux agents de santé travaillant dans les secteurs public et privé, aux personnes exerçant des tâches stratégiques, aux personnes âgées de 65 ans ou plus et aux personnes atteintes de maladies chroniques.

La vaccination se fait dans des cliniques multiservices de proximité avec les citoyens, des unités de vaccination des départements d’épidémiologie et de médecine préventive, des unités de médecine du travail et des véhicules mobiles pour les habitants des zones d’ombre et isolées.

M. Benbouzid a indiqué que la quantité de vaccin à acquérir a été déterminée en fonction du taux de couverture souhaité pour les personnes de 18 ans et plus.

MDI Alger