Covid-19 : Le gouvernement allège les mesures de confinement

Le Premier ministre, M. Abdelaziz Djerad, a décidé dimanche, un allègement des mesures de confinement partiel prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19, rapporte un communiqué des services du premier ministère.

Ces mesures de confinement sont applicables, à partir du lundi 15 Février 2021, précise le même communiqué.

La mesure de confinement partiel à domicile de vingt deux heures (22) jusqu’au lendemain à cinq (5) heures du matin est applicable dans les dix neuf (19).

Le premier ministre a décidé la réouverture des marchés de ventes des véhicules d’occasion autorisée tous les quinze (15) jours.

Le gouvernement a décidé de lever la mesure de limitation du temps d’activité à vingt et une (21) heures concernant les établissements exerçant dans plusieurs activités commerciales, à savoir : le commerce des appareils électroménagers, commerce d’articles ménagers et de décoration, commerce de literies et tissus d’ameublement, commerce d’articles de sport, commerce de jeux et de jouets, des lieux de concentration de commerces, des salons de coiffure pour hommes et pour femmes ainsi que des pâtisseries et confiseries.

Levée de la mesure de limitation des cafés, restaurants et fast-food à la vente à emporter

Le premier ministre a pris la décision de lever la mesure de limitation des activités des cafés, restaurations et fast-food à la vente à emporter uniquement. Cette mesure demeure soumise au dispositif préventif d’accompagnement, devant être mis en place par les commerçants concernés.

Ce dispositif comprend notamment l’organisation des accès et le respect de l’espacement et la distanciation physique,tout en limitant le nombre de personnes à 50% des capacités d’accueil, l’obligation du port du masque de protection, l’affichage des mesures barrières et de prévention, l’installation de paillasses de désinfection aux entrées, la mise à la disposition des usagers et des clients de produits désinfectants, notamment les gels hydro-alcooliques ainsi que le nettoyage et la désinfection quotidienne des locaux et des lieux.

Abdelaziz Djerad a décidé de rouvrir progressivement  et de manière contrôlée les stations thermales et des centres de thalassothérapie, à l’exception des bains collectifs et ce, travers les protocoles sanitaires qui leur sont dédiés et adoptés par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus.

Reprise des activités hôtelières

Le gouvernement a annoncé aussi la reprise de l’ensemble des activités hôtelières publiques et privées, à l’exception des célébrations de cérémonies et de fêtes et ce, dans le respect les protocoles sanitaires qui leur sont dédiés et adoptés par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus.

Sur ce point, le communiqué rappelle que l’activité d’hébergement et des dortoirs demeure limitée à 50% des capacités d’accueil et dans le strict respect des mesures de prévention et de protection sanitaires.

Concernant les marchés ordinaires et les marchés hebdomadaires, le Premier ministre a décidé de proroger les mesures applicables sur ces lieux se rapportant au dispositif de contrôle par les services compétents afin de s’assurer du respect des mesures de prévention et de protection sanitaires ainsi que de l’application des sanctions prévues par la réglementation en vigueur à l’encontre des contrevenants, selon le communiqué.

Réouverture de l’ensemble des mosquées sur le territoire national

M. Djerad a annoncé la réouverture de l’ensemble des mosquées sur le territoire national et ce, dans le strict respect des mesures et protocoles sanitaires de prévention et de protection contre la propagation du Coronavirus (COVID-19).

Le dispositif préventif d’accompagnement, mis en place pour les mosquées, comprenant notamment : l’interdiction d’accès aux femmes, aux enfants de moins de quinze (15) ans et aux personnes présentant une vulnérabilité sanitaire ; la fermeture des lieux d’ablution ; le port obligatoire du masque de protection et l’utilisation de tapis de prière personnel ; le respect de la distanciation physique entre les fidèles d’au moins, un mètre et demi (1,5 m) ; l’affichage des mesures barrières et de prévention ; l’organisation des accès de façon à respecter l’espacement et la distance physique ainsi que l’aménagement de l’entrée et de la sortie selon un sens unique de circulation, pour éviter les croisements des fidèles ; la mise à la disposition des fidèles de gel hydro-alcoolique ; l’interdiction de l’utilisation des climatiseurs et des ventilateurs ; l’aération naturelle et la désinfection régulière des mosquées.

Il est précisé que l’ouverture programmée des mosquées doit se faire sous le contrôle et la supervision des directeurs de wilaya des affaires religieuses et des wakfs, à travers les fonctionnaires de la mosquée et les comités des mosquées, et ce, en étroite coordination avec les services de la protection civile et des APC et le concours des comités de quartiers et du mouvement associatif local.