Belaid : « le Parlement sera dissout dans les prochains jours »

Le président du parti Front El Moustakbal a fait savoir, ce dimanche, que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, devra dissoudre l’Assemblée populaire nationale (APN) dans les prochains jours.

Reçu hier en audience par le chef de l’Etat, le responsable du parti Front El Moustakbal, a indiqué que cette dissolution de la chambre basse du parlement devrait même intervenir avant le 18 février coïncidant avec la célébration de la journée nationale du Chahid.

Abdelaziz Belaid, qui s’est exprimé sur le plateau de la chaîne Echourouk News TV, a dit que c’est ce qu’il a compris après les discussions qu’il a eues avec le président Tebboune.

La dissolution du parlement ouvrira la voie à l’organisation des élections législatives anticipées et ce, après la promulgation de la nouvelle loi électorale.

A l’issue de l’audience que lui a accordée le président Tebboune, le chef du Front El Moustakbal a déclaré avoir discuté avec le président de la « situation sociale, politique et économique du pays ». « J’ai donné mon avis au président en ce qui concerne les points évoqués. J’ai senti chez lui la volonté de résoudre de nombreux problèmes », a-t-il dit.

Bengrina et Soufiane Djilali également reçus par le président Tebboune

Pour rappel, le chef de l’Etat a également reçu le président du parti Mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, et le président de Jil Jadid, Soufiane Djilali.

Bengrina a dit avoir exposé ses préoccupations et ses recommandations au Chef de l’Etat. « Nous avons transmis les problèmes et préoccupations des citoyens dont les effets de la crise du coronavirus », a-t-il fait savoir.

Le président du Mouvement El Bina a également appelé à dissoudre le Parlement « dans les prochains jours » et la tenue d’élections législatives anticipées.

Quant à Sofiane Djilali, il a indiqué que la « rencontre d’aujourd’hui s’inscrit dans le cadre du dialogue politique ». « Nous avons parlé des élections législatives et de la révision de la loi électorale », a-t-il expliqué.

Le président de Jil Jadid a dit avoir insisté lors de sa rencontre avec le président de la république sur la nécessité d’organiser rapidement des élections législatives « propres » pour « élire un Parlement légitime, représentant le peuple », « point de départ pour le développement du pays et pour relever défis » auxquels fait face l’Algérie.

Le président Tebboune a regagné vendredi  le pays après un séjour d’un mois en Allemagne pour soigner des complications liées à sa contamination par le coronavirus. Le 20 janvier dernier, il a subi avec succès une opération chirurgicale au niveau de son pied droit.

MDI Alger