Blé tendre : L’Etat continuera à subventionner uniquement le pain

Blé tendre : L'Etat continuera à subventionner uniquement le pain

L’Etat continuera uniquement à subventionner le blé tendre destiné à la production de pain et quant aux autres produits fabriqués à base de blé tendre, les producteurs devront payer son prix réel.

C’est ce qu’a indiqué mardi le ministre de l’Agriculture et du développement rural, Abdelhamid Hamdani, lors d’une audition organisée par la commission de l’agriculture et du développement rural du Conseil de la nation sur la feuille de route du secteur à l’horizon 2024.

Le ministre a rappelé que l’Algérie importe pour 164 milliards de dinars de blé tendre destiné à la fabrication du pain. Selon lui, les mesures de renforcement de sa production et de contrôle de l’utilisation de la partie subventionnée permettront d’économiser 36 milliards de dinars.

Dans ce cadre, un cahier des charges a été mis en place entre les minoteries, les boulangeries et l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) et les quantités destinées aux boulangeries et aux grossistes seront contrôlées.

L’impact de cette politique de ciblage des subventions ne tardera pas à être ressenti par les citoyens, dont le pouvoir d’achat est déjà très faible, et ce avec une augmentation des prix de certains produits alimentaires (pâtes alimentaires…).