Total va changer de nom pour traduire son cap vers les renouvelables

Total va changer de nom pour traduire son cap vers les renouvelables

Total a annoncé mardi son intention d’adopter un nouveau nom – TotalEnergies – pour refléter sa transition vers la neutralité carbone alors que l’année 2020, marquée par une chute de ses résultats liée à la crise sanitaire, a vu la compagnie pétrolière et gazière accélérer sa diversification dans l’électricité et les énergies renouvelables.

Le changement de nom sera proposé aux actionnaires lors de l’assemblée générale du 28 mai, a indiqué Total à l’occasion de la publication de ses résultats du quatrième trimestre. « L’année 2020 a été une affirmation de notre volonté de transformation de l’entreprise en TotalEnergies« , a déclaré lors d’une vidéoconférence son PDG, Patrick Pouyanné. « En proposant aux actionnaires de changer de nom, ce qu’on leur propose profondément c’est d’approuver le changement de stratégie« , a-t-il ajouté en parlant de « décision historique« .

Total a fait savoir qu’il comptait consacrer cette année aux renouvelables et à l’électricité plus de 20% de ses investissements nets, prévus à 12 milliards de dollars.

Le groupe estime qu’il lui faudra financer cinq milliards de dollars d’investissements en 2021 et près de 60 milliards en dix ans afin d’atteindre son objectif de près de 100 gigawatts (GW) de capacités brutes de production d’énergies renouvelables en 2030 (contre 7 GW à fin 2020).

Total a précisé qu’il détenait déjà en la matière un portefeuille de capacités brutes installées, en construction et en développement de 35 GW à horizon 2025 – avec une présence en Inde, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Il entend conserver 50% de ses projets et de leur production – et donc en revendre la moitié une fois qu’il les a développés – afin de s’assurer une rentabilité de 10%.

Afp

MDI Alger