Automobile, reprise des vols internationaux, hausse des prix des produits alimentaires : Belhimer s’exprime

Automobile, reprise des vols internationaux, hausse des prix des produits alimentaires : Belhimer s'exprime

Le ministre de la Communication et Porte-parole du Gouvernement, Ammar Belhimer, a évoqué, ce lundi 8 février dans un long entretien accordé au journal El Massa, plusieurs sujets dont le dossier de l’automobile, la hausse des prix de certains produits alimentaires et la reprise des vols à l’international.

Evoquant le dossier de l’importation des véhicules neufs dont 7 agréments provisoires ont été octroyés par le Comité technique interministériel aux opérateurs économiques, Ammar Belhimer a expliqué que la décision de retourner à l’octroi d’agréments à des concessionnaires de marques mondiales d’automobile « n’a pas été facile » au vu « de la conjoncture économique difficile » que traverse l’Algérie. Le Porte-parole du Gouvernement a justifié cette décision par « le besoin urgent » de ce type de produits (les véhicules).

« La politique de l’Etat est claire et consiste en la construction d’une économie forte avec des institutions toutes aussi fortes qui participent à la création d’un climat concurrentiel qui permettra d’élever le taux de croissance, la création d’emplois et la préservation des devises du pays », a expliqué le ministre de la Communication, qui a souligné que les agréments délivrés récemment par le ministère de l’Industrie sont « provisoires et avec des conditions bien définies ».

Selon Belhimer, l’objectif par l’octroi de ces agréments est d’assurer le besoin du citoyen en matière de véhicules touristiques et utilitaires, « en attendant de mettre les bases d’une véritable industrie automobile loin de la politique du bricolage et de la poudre aux yeux ».

Concernant la hausse des prix de certains produits, Belhimer a justifié cela par la flambée des prix des matières premières sur les marchés internationaux. Selon lui, il y’a aussi de légères hausses constatées sur les prix  de certains autres produits que le citoyen ne sentira pas et qui sont liées soit à l’abondance, à la règle de l’offre et de la demande ou à la suite de l’arrêt de certaines unités de production.

Interrogé sur la reprise des vols à l’international, Belhimer a laissé entendre qu’une telle éventualité n’est pas envisagée pour le moment. Soulignant que la vie des citoyens est « précieuse », le ministre a indiqué : « nous ne risquerons pas la vie de nos enfants tant qu’on ne s’est pas définitivement débarrassé de la pandémie (coronavirus, ndlr) ». Il a ajouté que la question de la reprise des vols à l’international relevait des prérogatives du Comité scientifique de suivi de la pandémie du coronavirus (Covid-19).

En outre, le ministre a été questionné sur un éventuel remaniement du Gouvernement mené par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad. Belhimer a rappelé que les circonstances exceptionnelles dans lesquelles le gouvernement actuel a été nommé. Des circonstances marquées par la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19.

« Certains secteurs se sont adaptés aux circonstances et ont défié les difficultés, ils ont donc rempli leur devoir en exploitant tous les moyens matériels et humains. En revanche, certains départements ministériels ont rencontré des difficultés complexes dans l’accomplissement de leurs tâches, ce qui a eu un impact sur l’efficacité de certains secteurs », a expliqué Belhimer.

Selon lui, cela « appelle une intervention urgente pour corriger le travail de l’exécutif et remédier aux carences constatées dans certains départements ministériels. »

MDI Alger