Covid-19 : les États-Unis déconseillent de voyager en Algérie

Covid-19 : les États-Unis déconseillent de voyager en Algérie

Le département d’État américain a déconseillé lundi dernier aux Américains de voyager en Algérie, invoquant les restrictions liés à la pandémie du coronavirus Covid-19 et des risques terroristes.

« Ne voyagez pas en Algérie en raison du COVID-19. Faites preuve d’une plus grande prudence en Algérie en raison du terrorisme », a indiqué le département d’État américain, dans ses recommandations de voyage publié sur son site officiel.

« Les centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont émis un avis de santé aux voyageurs de niveau 4 pour l’Algérie en raison du COVID-19 », a précisé le même document.

En effet, le département d’État américain a classé l’Algérie au niveau 4, le niveau le plus haut d’insécurité, soit en statut “ne voyagez pas” en Algérie, ce qui suscite des interrogations, d’autant plus que des pays qui enregistrent des cas de contamination plus élevé que l’Algérie, comme la Tunisie ou le Maroc, ne figurent pas dans cette catégorie.

De plus, le département d’État américain a rappelé que l’Algérie a allégé les restrictions du confinement partiel à domicile et a autorisé la reprise des transports et des activités commerciales.

En réalité, ce qui inquiète le département d’État américain, c’est le temps nécessaire pour le dépistage du Covid-19, alors que les États-Unis enregistrent un nombre record de cas de contamination au quotidien.

« Des tests conformes au CDC pour COVID-19 sont disponibles, mais les résultats ne sont pas toujours disponibles dans les 3 jours civils suivant les tests. Les voyageurs pourraient subir des retards de retour aux États-Unis », a indiqué le même document.

Le département d’Etat a souligné, dans ses recommandations de voyage, le risque terroriste en Algérie, du moins dans quelques régions mentionnées sur son site. Il déconseille d’approcher les frontières est et sud du pays, ainsi que le Sahara algérien, invoquant le risque de terrorisme et de kidnapping.

Le département d’État explique que « le gouvernement américain a une capacité limitée à fournir des services d’urgence aux citoyens américains en dehors de la wilaya d’Alger en raison des restrictions du gouvernement algérien sur les déplacements des employés du gouvernement américain ».

Colloque MDI