Hydrocarbures offshores en Algérie : Total a abandonné son contrat de prospection

Trump veut favoriser les forages offshore

Le ministre de l’Energie, Abdelamdjid Attar, a évoqué, ce mardi, le projet d’exploration au large des côtes algériennes des hydrocarbures offshores lancé en 2018 et confié à l’italien Eni pour la côte Est et au français Total pour la côte Ouest.

Intervenant sur les ondes de la radio chaîne 3 de la radio nationale, Abdelmadjid Attar a révélé que Total a abandonné le contrat de prospection des hydrocarbures offshore au large de la côte ouest de l’Algérie, tandis que, le contrat de l’Eni sur la prospection offshore au large de la côte Est, est toujours en cours.

Interrogé sur les projections de son secteur sur l’offshore, le ministre de l’Energie a rappelé que c’était un domaine minier sur lequel travaille le groupe Sonatrach. « A l’Est, elle a un contrat de prospection avec l’Eni. Un accord de prospection pour juste faire de la sismique », a encore rappelé M. Attar qui a expliqué qu' »ils (NDLR : Eni) ont fait de la sismique et ont décelé des prospects, c’est-à-dire, les possibilités d’accumulation d’hydrocarbures, mais on ne sait pas s’il y en a et on le saura que si on fait un forage. »

« La crise pétrolière, le Covid-19… ont retardé les choses, mais le contrat (NDLR : avec Eni) est toujours en cours », a précisé le ministre de l’Energie, qui a fait savoir qu’au large de la côte Ouest, le contrat était avec Total, et ce dernier « a abandonné la prospection ».

Pour rappel, Sonatrach avait conclu, en octobre 2018, plusieurs accords avec Total et ENI, dont celui portant sur l’exploration des hydrocarbures offshores.

Selon les termes du contrat, l’exploration dans la zone Est à Béjaïa,  sera menée par ENI dans le bassin oriental algérien, sur une superficie de 15 000 m2, dont l’objectif est d’identifier les réservoirs gréseux et carbonatés.

Dans la zone d’intérêt Ouest, dans le bassin occidental algérien, l’exploration sera menée par Total, sur une superficie de 10 000 m2, dont l’objectif est également d’identifier les réservoirs gréseux et carbonatés.