Blé : L’Algérie a importé plus d’un million de tonnes en deux semaines, en majorité de France

L'Algérie achète 200 000 tonnes de blé

L’Algérie a multiplié ces derniers jours ses achats de blé. En deux semaines, l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) a acheté plus d’un (1) million de tonnes de blé, en majorité de France, pour un prix compris entre 312 et 314 dollars la tonnes.

C’est qu’a rapporté vendredi le site spécialisé Terre-net citant l’expert du marché des céréales Marius Garrigue. « En deux semaines, l’OAIC a ainsi contractualisé un peu plus d’un million de tonnes ! », a indiqué l’expert.

Et de préciser que « la majeure partie des volumes serait d’origine européenne, française notamment ».

Les chargements dans les ports en France ont d’ailleurs augmenté ces derniers jours et près de 90 kt de blé seraient parties vers l’Algérie, a ajouté la même source.

Selon World Grain, le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit que la consommation de blé de l’Algérie sera entre 10,7 et 11 millions de tonnes durant la saison 2020/2021, alors que la production locale de blé diminuera de 5,1% à 3,75 millions de tonnes au cours de la même période.

La production algérienne de blé au cours de la campagne 2019/2020 est estimée à 3,95 millions de tonnes, selon une analyse de juillet 2020 de l’USDA.

D’après les prévisions de l’USDA, l’Algérie, qui n’est en mesure de satisfaire qu’entre 34% et 36% de ses besoins en blé, devrait en importer entre 5 et 8 millions de tonnes en 2020/2021.

 

Colloque MDI