HomeEntreprises-ManagementTizi-Ouzou : Nouvelle marche des travailleurs de l'ENIEM

Tizi-Ouzou : Nouvelle marche des travailleurs de l’ENIEM

Le blocage à l’Entreprise nationale ENIEM de Tizi-Ouzou perdure. Les travailleurs de cette dernière sont revenus à la charge, en organisant, ce dimanche 24 janvier, une nouvelle marche de protestation pour réitérer leurs revendications consistant notamment en le départ de l’actuel PDG et les cadres dirigeants de l’entreprise.

La marche des travailleurs de l’ENIEM s’est ébranlée de l’usine sis à la zone industrielle de Oued Aïssi à 7 kms à l’Est de Tizi-Ouzou, vers les siège de la Wilaya. 

Marche des travailleurs de l’ENIEM à Tizi-Ouzou. (Photo Radio Tizi-Ouzou sur Facebook)

L’entreprise a été en arrêt technique de un mois (du 1er au 31 décembre 2020), décidé par la direction de l’ENIEM pour des raisons liées à des difficultés financières et la rupture des stocks des matières premières nécessaires au fonctionnement de l’usine.

La direction de l’entreprise a appelé à une reprise le 3 janvier dernier, mais, les travailleurs ont refusé de rejoindre leurs postes. Ils ont motivé leur position par la « non-satisfaction » de leurs deux revendications, à savoir « la non comptabilisation du congé technique dans les salaires » et « le départ du P-DG de l’ENIEM ».

Le 10 janvier, le ministre de l’Industrie Ferhat Ait Ali Braham a déclaré à la Radio nationale que le dossier de l’ENIEM allait être réglé le même jour.

Il y a une dizaine de jours, le PDG du groupe public Elec El Djazaïr, Mustapha Ferfar, a tenté de désamorcer la situation, mais, sa démarché s’est avérée sans résultat.

«Le PDG du groupe a promis de prendre en charge les revendications des travailleurs tout en leur demandant de reprendre le travail. Une proposition qui n’a pas été acceptée par les travailleurs qui ne veulent pas reprendre avant de le départ du PDG de l’entreprise et son staff dirigeant», avait confié un employé de l’ENIEM au journal El Watan du 19 janvier.

Pour rappel, les travailleurs de l’ENIEM ont organisé plusieurs marches au chef-lieu de wilaya et des rassemblements devant la direction générale de l’Eniem. Ils ont même observé des sit-in devant le siège de la wilaya.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine