Partage du vaccin avec la Tunisie : les explications de Belhimer

Covid-19 en Algérie : Une première commande de 100.000 doses sera réceptionnée à la mi-janvier

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, s’est exprimé sur le partage du vaccin anti-Covid-19 avec la Tunisie.

Dans un entretien accordé au journal électronique « Sirmanews » repris par l’APS vendredi dernier, Belhimer a répondu à une question sur l’éventualité pour l’Algérie de partager avec la Tunisie des quantités du vaccin anti-Covid 19.

Belhimer a indiqué que « l’Algérie est à un stade très avancé de négociation avec la Chine, en vue d’obtenir des lots du vaccin contre le virus ». Il a rappelé que le 1er lot du vaccin russe +Sputnik+ sera réceptionné avant fin janvier courant.

Et d’ajouter : « Si une quantité est en surplus par rapport au besoin national en vaccin, l’Algérie, comme à son accoutumée, ne ménagera aucun effort à aider les pays frères dans le besoin et à accéder à leur demande sur ce point ».

Le ministre tunisien des Affaires étrangères Othmane Jerandi, a annoncé, mercredi soir, que l’Algérie a décidé de partager avec son pays la Tunisie, une partie du vaccin anti-Covid qu’il a décidé d’acquérir de la Russie pour entamer la vaccination de masse.

« Le ministre algérien des Affaires étrangères m’a assuré que son pays n’a pas encore reçu ledit vaccin. Toutefois, il m’a assuré que dès la réception des premiers lots, ces derniers seront partagés avec la Tunisie », a déclaré le chef de la diplomatie tunisienne à la presse à l’issue d’une rencontre avec le président tunisien Kaïs Saïed.

Le MAE tunisien a ajouté qu’il a lui-même demandé à Sabri Boukadoum si l’Algérie pouvait fournir des doses du vaccin à son pays.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a réagi, ce jeudi 14 janvier 2021, à la demande formulée par la Tunisie de partager le vaccin russe contre le coronavirus Covid-19 que l’Algérie s’apprête à recevoir.

Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision russe RT Arabic, le ministre a indiqué que la demande de la Tunisie concernant le partage du vaccin sera étudiée par le gouvernement, et lorsque nous aurons le vaccin, il pourra être partagé avec ce pays.

« J’ai vu la demande tunisienne. L’Algérie, la Tunisie et le Maroc sont un seul pays. Nous avons les mêmes coutumes, le même destin et le même avenir », a déclaré le ministre Benbouzid qui a ajouté que « c’est notre nature, en tant qu’Algériens et musulmans, que nous partageons tout ce que nous avons ».

MDI Alger