Djamel Fourar : Le vaccin n’est pas obligatoire

Covid-19 : Un million d'Algériens vaccinés depuis le 4 septembre

La campagne nationale de sensibilisation à la vaccination contre le coronavirus Covid 19 a été officiellement lancée, ce samedi 9 janvier 2021, sous la tutelle du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

A ce propos, le porte-parole du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie a déclaré, ce samedi, lors d’une conférence de presse, qu’il existe des institutions régionales qui ont été mobilisées pour participer à la campagne, en plus des équipes mobiles qui atteignent les zones d’ombre.

M. Fourar a ajouté que la chaîne du froid sera garantie et que tous les moyens logistiques sont prêts pour que la vaccination commence. Il a précisé que l’Institut Pasteur se chargera de stocker le vaccin dès sa livraison.

Certaines wilayas sont prêtes à commencer la vaccination et il existe un comité qui surveille le processus de vaccination et surveille toutes les complications secondaires, a précisé le même responsable.

M. Fourar a ajouté que le vaccin sera en deux doses et il existe un programme de formation au niveau des wilayas pour mener la vaccination, précisant qu’ il y aura plusieurs vaccins pour couvrir la campagne nationale.

Il a rappelé que le vaccin n’est pas obligatoire, mais il faut sensibiliser les Algériens sur son importance ainsi que sur la nécessité de respecter des mesures préventives.

Le porte-parole du Comité scientifique a révélé que le laps de temps entre la première et la deuxième dose du vaccin est de 3 semaines, précisant que la priorité de la vaccination contre le Covid-19 est donnée aux personnels de santé, aux personnes âgées, aux personnes atteintes de maladies chroniques et à celles qui exercent des professions stratégiques.

Il a par ailleurs souligné que le pays a la capacité d’acheter d’autres vaccins en dehors du système «Covax», précisant que la vaccination des Algériens contre le Covid-19 coûtera au Trésor public 200 milliards de dinars.