Impôt sur les revenus des créances et dépôts : Plus de 12,7 milliards DA recouvrés en 2020

12,784 milliards de dinars avaient été recouvrés au titre de l’impôt sur les revenus des créances et dépôts jusqu’au 30 novembre 2020, a indiqué, jeudi à Alger, le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, lors d’une séance plénière au Conseil de la nation.

Répondant à la question orale du sénateur Ali Djerba (Rassemblement national démocratique), Aymen Benabderrahmane a précisé : « La Direction générale des impôts dresse périodiquement un état complet et détaillé de tous les impôts et taxes perçus pour le compte du Trésor public, dont l’impôt sur les revenus des créances et dépôts », rapporte le site de la radio nationale.

Concernant l’imposition des intérêts perçus par les banques publiques, privées et étrangères exerçant en Algérie, M. Benabderrahmane a souligné que les opérations bancaires réalisées par les banques et différents établissements bancaires étaient soumises, comme le prévoit la loi, à divers impôts et taxes, notamment l’impôt sur les bénéfices des sociétés (IBS) au taux de 26%, la taxe sur l’activité professionnelle au taux de 2% et la TVA au taux de 19%.

Le ministre a en outre expliqué que les banques et établissements bancaires étaient tenus par la législation fiscale algérienne de procéder au recouvrement des impôts pour le compte du Trésor public par prélèvement sur les revenus des créances et dépôts des entreprises et particuliers concernés.

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger