Le point sur la pandémie : Plus de 1,8 million de morts

Le point sur la pandémie : Plus de 1,8 million de morts

Voici les marquants sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

Plus de 1,8 million de morts : La pandémie a fait plus de 1,8 million de morts dans le monde pour plus de 82 millions de personnes contaminées, selon un bilan établi par l’AFP jeudi en milieu de journée d’après des chiffres officiels.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (345.271) et de cas (19,94 millions), devant le Brésil (194.949 morts pour 7,67 millions de cas) et l’Inde (148.738 morts pour 10,26 millions de cas). Ces chiffres ne tiennent pas compte des révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Première homologation de l’OMS : L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a accordé jeudi sa première homologation d’urgence depuis le début de la pandémie de Covid-19 au vaccin Pfizer-BioNTech, facilitant ainsi la voie aux pays qui souhaitent utiliser rapidement le vaccin. « C’est un pas très positif pour assurer un accès universel aux vaccins anti Covid-19 », a déclaré Mariangela Simao, directrice en charge de l’accès aux médicaments au sein de l’OMS. Le vaccin Pfizer-BioNTech est déjà administré depuis plusieurs semaines au Royaume-Uni, dans l’Union européenne, aux Etats-Unis ou encore en Suisse.

Pékin approuve un vaccin : La Chine a annoncé jeudi avoir approuvé « sous conditions » la mise sur le marché d’un premier vaccin anti-Covid, précisant que près de 5 millions de personnes à risque se sont déjà vu administrer différentes doses.

Ce premier feu vert pour un vaccin produit par Sinopharm avec l’Institut des produits biologiques de Pékin et qui est efficace à plus de 79% selon ce groupe pharmaceutique, permettra de généraliser la vaccination des groupes à risque, à savoir les plus âgés et les personnes souffrant de maladies sous-jacentes.

Macron, la vaccination va « accélérer » : Le président français Emmanuel Macron a affirmé jeudi lors de ses vœux pour 2021 qu’il « ne laisserai(t) pas, pour de mauvaises raisons, une lenteur injustifiée s’installer » dans la campagne de vaccination qui vient de démarrer au compte-goutte en France. La campagne de vaccination va « accélérer » en France, avec la possibilité pour les soignants de 50 ans et plus de se faire vacciner « dès lundi », a affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran. L’Académie de médecine avait regretté le démarrage « très lent » de cette campagne, jugeant « excessives » les précautions prises dans les maisons de retraite.

D’un autre côté on a appris hier qu’un  premier cas de contamination au variant du virus du Covid-19 identifié en Afrique du Sud a été détecté en France, a annoncé le ministère de la Santé, quelques jours après le premier cas confirmé du variant britannique.

Un million de vaccinations en GB : Près de 950.000 personnes ont reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19 au Royaume-Uni, selon le ministère de la Santé. Deux vaccins ont été autorisés dans le pays, celui de Pfizer/BioNTech, qui est administré depuis le 8 décembre, tandis que le vaccin d’Oxford/AstraZeneca sera utilisé à partir de la semaine prochaine. Le service de santé britannique (NHS), en difficultés face à l’afflux de malades du Covid-19, a annoncé réactiver l’hôpital de campagne géant de Londres qui avait été créé en urgence début avril lors de la première vague épidémique.

Test obligatoire pour toute entrée en Norvège : La Norvège, où le taux de contamination au Covid-19 est l’un des plus faibles d’Europe, a annoncé qu’elle rendait obligatoires les tests de dépistage à l’entrée sur son territoire à partir du 2 janvier 2021.

Tweets à Los Angeles,  un mort toutes les dix minutes : 

C’est la fréquence à laquelle les autorités sanitaires du comté de Los Angeles publiaient jeudi sur Twitter des messages pour rendre hommage aux victimes du coronavirus et inciter la population à s’abstenir de tout rassemblement pour le réveillon du Nouvel An.

Afp