Le point sur la pandémie : 80 millions de cas dans le monde, début des vaccinations dans l’UE

Le point sur la pandémie : 80 millions de cas dans le monde, début des vaccinations dans l'UE

Voici les faits marquants sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

80 millions de contaminations : La pandémie a fait plus de 1,75 million de morts dans le monde depuis fin décembre, sur plus de 80 millions de contaminations confirmées, selon un bilan établi par l’AFP dimanche.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de morts (333.069) et de cas (19,11 millions) depuis le début de la pandémie, devant le Brésil (190.795 morts pour 7,47 millions de cas) et l’Inde (147.622 morts pour 10,19 millions de cas). Mais en proportion de leur population (respectivement 100, 90 et 11 morts pour 100.000 habitants), ces trois pays sont moins endeuillés que la Belgique (165), l’Italie (118), le Pérou (113), l’Espagne (107) ou le Royaume-Uni (104).

Premières vaccinations dans l’UE : L’Italienne Claudia Alivernini, la Roumaine Mihaela Anghel, l’Espagnole Araceli Rosario Hidalgo Sanchez, les Français Jean-Jacques Monsuez et Mauricette… Ces retraités, infirmières, médecins, pensionnaires de maisons de retraite sont parmi les premiers à s’être fait injecter le vaccin de Pfizer-BioNTech dans l’Union européenne, qui a officiellement lancé sa campagne ce dimanche. Trois pays, l’Allemagne, la Hongrie et la Slovaquie, avaient devancé l’appel samedi.

AstraZeneca dit avoir « la formule gagnante » : Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca, dont le vaccin mis au point avec l’université d’Oxford pourrait être approuvé dans les prochains jours au Royaume-Uni, affirme avoir trouvé « la formule gagnante » pour être aussi efficace que ses concurrents Pfizer-BioNTech et Moderna. Les essais cliniques avaient montré en novembre une efficacité moyenne de 70%, contre autour de 95% pour les deux autres vaccins. Mais un des protocoles, testés par erreur par le laboratoire britannique sur un groupe réduit de volontaires, affichait une efficacité de 90%, poussant l’entreprise à réaliser une « étude supplémentaire ».

Le vaccin Oxford-AstraZeneca est très attendu car il est relativement peu coûteux et plus aisé à conserver, ce qui facilite une vaccination à grande échelle.

Plus de 1 million de cas en Afrique du Sud : L’Afrique du Sud est devenue le premier pays africain à dépasser le million de contaminations dimanche soir, après l’annonce des derniers chiffres par son ministre de la Santé. En pleine deuxième vague de pandémie et alors qu’une variante plus transmissible du coronavirus est responsable d’une grande majorité des nouveaux cas, le pays le plus touché du continent africain a officiellement comptabilisé 1.004.413 cas positifs et 26.735 morts. La semaine dernière, l’Afrique du Sud enregistrait en moyenne 11.700 nouvelles contaminations par jour, soit une hausse de 39% par rapport à la semaine précédente.

Le pire reste à venir aux Etats-Unis : Le célèbre immunologue américain Anthony Fauci a dit redouter dimanche que le pire de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis reste à venir, à la suite des fêtes de fin d’année.

La première puissance mondiale, qui compte le plus de morts du Covid-19 au monde, connaît en effet un rebond spectaculaire de l’épidémie, avec régulièrement plus de 200.000 cas confirmés et plus de 3.000 morts par jour, depuis près de trois semaines.

Livraison de vaccins au Liban en février : Le Liban doit recevoir en février sa première cargaison du vaccin américano-allemand Pfizer-BioNTech, qui serait suffisante pour immuniser « 15% de la population », selon le ministère de la Santé.

Afp

MDI Alger