Homela deuxEmploi de jeunes : L’ANSEJ devient officiellement « l’ANADE »

Emploi de jeunes : L’ANSEJ devient officiellement « l’ANADE »

C’est désormais officiel. L’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) devient «l’agence nationale d’appui et de développement de l’entreprenariat» par abréviation « ANADE ». le changement de dénomination et les nouvelles missions de l’agence sont fixés dans le décret exécutif correspondant au 22 novembre 2020 modifiant et complétant le décret exécutif correspondant au 8 septembre 1996 portant création et fixant les statuts de l’agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes, et changeant sa dénomination, qui vient de sortir dans le dernier numéro du journal officiel.

Selon le décret les nouvelles missions de l’agence concernent : mettre en œuvre toute mesure de nature à permettre la mobilisation et l’utilisation, dans les délais impartis, de ressources extérieures destinées au financement de la création d’activités en faveur des jeunes, conformément à la législation et à la réglementation en vigueur. Elaborer la cartographie nationale des activités pouvant être créées par les jeunes promoteurs et sa mise à jour périodiquement, conjointement avec les secteurs concernés. Encourager la mise en place et le développement des écosystèmes en fonction des opportunités d’investissement offertes par les différents secteurs et qui répondent aux besoins du marché local et/ou national et de veiller à la modernisation et à la normalisation du processus de création. Accompagnement et suivi des micro-entreprises.

Elle se charge également d’élaborer et de développer des outils de Business Intelligence, dans une démarche prospective, dans le but d’un développement économique équilibré et efficace ; de moderniser et de numériser les outils de gestion de l’agence et du dispositif de création des micro-entreprises ; d’encourager l’échange d’expérience à travers les programmes des organismes internationaux et des partenariats avec les agences étrangères d’appui et de promotion de l’entreprenariat et de la micro-entreprise ; d’assurer la gestion des micro-zones d’activités spécialisées, aménagées au profit des micro-entreprises.

Le directeur général de l’agence est assisté dans l’exercice de ses fonctions par un secrétaire général, un inspecteur général, des directeurs centraux et des conseillers, dont un (1) conseiller juridique. Le secrétaire général, l’inspecteur général, les directeurs centraux, les conseillers, et les directeurs des agences de wilaya, sont nommés par arrêté du ministre chargé de la micro-entreprise sur proposition du directeur général.

Les dénominations de « ministre chargé de l’emploi » et « ministre chargé du travail et de l’emploi » sont remplacées par celle de « ministre chargé de la micro-entreprise ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine