Covid-19 : en Russie, la vaccination de masse est lancée

Covid-19 : en Russie, la vaccination de masse est lancée

Moscou a commencé à distribuer samedi le Spoutnik V COVID-19 via 70 cliniques, marquant la première vaccination de masse de la Russie contre la maladie, rapporte ce samedi 5 décembre 2020 l’agence britannique Reuters.

Le vaccin de fabrication russe serait d’abord mis à la disposition des médecins et autres travailleurs médicaux, enseignants et travailleurs sociaux, car ils couraient le plus grand risque d’exposition à la maladie.

La capitale russe, épicentre de l’épidémie de Covid-19 en Russie, a enregistré près de 8 000 nouveaux cas en 24 heures, contre 6 868 la veille, soit bien plus que les chiffres quotidiens d’environ 700 contaminations observées début septembre, selon la même source.

« Au cours des cinq premières heures, 5 000 personnes se sont inscrites pour une injection – enseignants, médecins, travailleurs sociaux, ceux qui risquent aujourd’hui le plus leur santé et leur vie », a écrit vendredi le maire de Moscou, Sergueï Sobianine sur son site internet.

L’âge des personnes vaccinées est plafonné à 60 ans. Les personnes souffrant de certains problèmes de santé sous-jacents, les femmes enceintes et celles qui ont eu une maladie respiratoire au cours des deux dernières semaines ne peuvent pas être vaccinées, précise le même média.

Les scientifiques ont exprimé des inquiétudes quant à la vitesse à laquelle la Russie a travaillé, donnant le feu vert à la réglementation pour ses vaccins et lançant des vaccinations de masse avant la fin des essais complets pour tester sa sécurité et son efficacité.

Le vaccin Spoutnik V est administré en deux injections, la deuxième dose étant prévue 21 jours après la première.

MDI