HomeActualitéNationalLes sites d'information "Casbah Tribune" et "Twala" censurés en Algérie

Les sites d’information « Casbah Tribune » et « Twala » censurés en Algérie

La censure vient de nouveau frapper les sites électroniques d’information. L’accès aux journaux électroniques « Twala » et « Casbah Tribune » a été bloqué en Algérie, indiquent ce mercredi 2 décembre les deux médias en ligne.

En effet, Casbah Tribune, fondé par le journaliste Khaled Drareni condamné à deux ans de prison ferme, a annoncé dans un communiqué posté sur Facebook que l’accès au site a été bloqué en Algérie.

« Le site de Casbah Tribune est désormais censuré. Aucune connexion n’a été possible, Word Press, Facebook. Sauf avec un VPN. D’autres sites d’information ont aussi relevé le même problème », lit-on dans le communiqué.

Le site « Twala » a été également censuré deux mois après son lancement en octobre 2020. Dans un communiqué rendu public, le média en ligne a indiqué : « Le journal en ligne twala.info est censuré en Algérie depuis le mercredi 2 décembre en matinée. Plusieurs lecteurs nous ont indiqué qu’ils ne peuvent plus accéder au site de Twala à partir des trois réseaux mobiles et de l’ADSL. »

« L’équipe de Twala confirme ce blocage dont nous ignorons le prétexte. Le journal n’en a jamais été informé. Nous dénonçons vigoureusement cette censure arbitraire qui a touché d’autres médias algériens ces dernières années. C’est une atteinte à la liberté de la presse et à la liberté d’informer en Algérie », lit-on dans le communiqué qui rappelle que  « depuis son lancement le 15 octobre 2020, Twala a publié de nombreux reportages, des enquêtes, des podcasts, des analyses et des entretiens. »

« Nos contenus ont été largement appréciés par nos lecteurs. Les nombreux retours reçus de la part de notre lectorat et de nos pairs nous confortent dans l’idée que nous sommes en train d’accomplir la mission que nous nous sommes donnée : celle de produire un journalisme de qualité et indépendant », est-il écrit dans le communiqué.

« Nous rappelons à nos publics que Twala.info reste accessible grâce à la technologie VPN. Malgré cette censure, l’équipe Twala poursuivra son travail et continuera à améliorer son offre éditoriale afin de proposer un contenu de qualité à ses lecteurs », a conclu le communiqué.

Pour rappel, entre 2019 et 2020, plusieurs sites électroniques d’information ont été censurés en Algérie. Il y a eu Interlignes Algérie, Radio M, Maghreb Emergent ou encore Tout sur l’Algérie (TSA)…

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine