Corruption : Réouverture des affaires « Sonatrach 1 » et « Autoroute Est-Ouest »

Sunny Hill Energy envisage de poursuivre Sonatrach en justice

Deux grands scandales de corruption ayant secoué le règne de l’ancien président démissionnaire Abdelaziz Bouteflika seront prochainement réouverts. Il s’agit du scandale Sonatrach 1 et de l’affaire de l’autoroute Est-Ouest.

Le tribunal criminel d’Alger devra réexaminer, sur demande de la Cour suprême, ces deux affaires au début de l’année prochaine, rapporte ce lundi 16 novembre 2020 le quotidien Liberté qui précise que « le dossier relatif à l’autoroute Est-Ouest est programmé pour le 21 janvier et celui relatif à Sonatrach 1 est prévu pour le 17 février 2021. »

Plusieurs ministres de Bouteflika sont impliqués dans ces deux scandales de corruption. La défense des accusés estime que « tout a été mis en œuvre pour épargner les proches de Bouteflika », a rappelé la même source.

La défense a évoqué des instructions de pouvoir de Bouteflika afin de blanchir de hauts responsables de l’époque, telle que « la mise en avant de volet politique pour occulter les dessous de scandale financier, notamment dans l’affaire sonatrach 1 », explique le même média.

Pour ce qui est de l’affaire de l’autoroute Est-Ouest, un projet qui a coûté environ 20 milliards de dollars, les détails du scandale ne sont pas encore connus.

 

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger