L’Algérie déplore les « graves violations » du cessez-le-feu à El Guerguarat

(FILES) In this file photo taken on February 27, 2016 a Sahrawi woman holds a Polisario Front's flag during a ceremony to mark 40 years after the Front proclaimed the Sahrawi Arab Democratic Republic (SADR) in the disputed territory of Western Sahara. - Morocco announced on November 13, 2020 that its troops have launched an operation in no man's land on the southern border of the Western Sahara to end "provocations" by the pro-independence Polisario Front. (Photo by Farouk Batiche / AFP)

L’Algérie a déploré « vivement » les « graves violations » du cessez-le-feu enregistrées vendredi dans la zone d’El Guerguerat au sud-ouest du Sahara occidental, appelant à la « cessation immédiate » de ces opérations militaires, indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

« L’Algérie déplore vivement les graves violations du cessez-le-feu enregistrées ce matin dans la zone d’El Guerguerat au Sahara occidental. Elle appelle à la cessation immédiate de ces opérations militaires, dont les conséquences sont de nature à affecter la stabilité de toute la région », souligne le ministère.

« L’Algérie appelle les deux parties, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, à faire preuve d’un sens de responsabilité et de retenue, et au respect, dans son intégralité, de l’Accord militaire N1, signé entre elles et l’ONU ».

Dans le même communiqué l’Algérie a déclaré « attendre », « en particulier, du secrétaire général de l’ONU et de la Minurso, l’accomplissement scrupuleux de leurs missions, sans restrictions ni entraves, et dans l’impartialité qu’exigent les développements actuels ».

Et « réitère » son appel à l’endroit du secrétaire Général de l’ONU, en vue de la nomination, dans les plus brefs délais, d’un envoyé personnel et la reprise effective des pourparlers politiques, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité, de l’Assemblée Générale de l’ONU et des Principes de la Charte.

APS

MDI School