Le MJS suscite une vive polémique en déclarant : « Celui qui n’est pas content n’a qu’à changer de pays »

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, a suscité, jeudi, une vive polémique sur les réseaux sociaux après ses déclarations lors d’un discours tenu dans le cadre de la campagne sur le projet de révision de la Constitution qui sera soumis le 1er novembre prochain à un référendum populaire. A noter que la campagne pour la révision de la Constitution a entamé hier sa dernière semaine.

« Nous allons construire un Etat conforme à la déclaration du 1er novembre, un Etat démocratique et social dans le cadre des principes de l’islam. Pour la première fois depuis l’indépendance, nous avons constitutionnalisé la déclaration du 1er novembre et celui qui n’est pas content n’a qu’à changer de pays », a déclaré le ministre.

 

MDI