Produits pharmaceutiques : L’importation soumise à une nouvelle exigence

médicaments en rupture

Les opérateurs économiques et les entreprises qui exercent dans le secteur pharmaceutique seront désormais dans l’obligation de présenter une « attestation de régulation » lors de leur dépôt de dossiers de pré-domiciliation bancaire destiné à l’importation des produits pharmaceutiques et les dispositifs médicaux.

C’est la note qui a été émise dans une note adressée dimanche le 27 septembre par l’Association professionnelle des banques et établissements financiers (Abef),  aux PDG des banques et établissements financiers qui vise la régulation des importations des produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux.

Dans le courrier de l’ABEF  il est souligné qu’il « est désormais exigé des établissements ou opérateurs économiques du secteur de la pharmacie de fournir, dans le dossier de pré-domiciliation bancaire de leurs opérations d’importation de produits pharmaceutiques et de dispositifs médicaux, une « attestation de régulation » délivrée par les services du ministère de l’Industrie pharmaceutique.»

A cet effet, précise l’ABEF, demande aux dirigeants des banques « d’instruire leurs services concernés afin de veiller strictement au respect de cette procédure ».

Ainsi à travers cette mesure, les autorités financières essayent d’avoir plus de contrôle sur les opérations d’importations des médicaments et matériel médical voire même de réduire la facture des importations comme a été souhaité lors d’un conseil des ministres tenu fin de mois d’aout, où il a été fixé un objectif de réduire les importations des médicaments de 400 millions d’ici la fin de l’année.