Affaire Sovac : 15 ans de prison ferme requis contre Ouyahia et Oulmi

Affaire Sovac : 15 ans de prison ferme requis contre Ouyahia et Oulmi

Le parquet général près la Cour d’Alger a requis 15 ans de prison ferme et une amende de deux millions de dinars à l’encontre de l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, lors du procès en appel dans l’affaire SOVAC, rapporte ce jeudi 24 septembre 2020 le quotidien arabophone El Khabar. 

La Cour d’Alger a également requis 15 ans de prison ferme et une amende de huit millions de dinars contre Mourad Oulmi, patron de Sovac, représentant exclusif des marques du groupe Volkswagen en Algérie.

La Cour d’Alger a requis 10 ans de prison ferme et une amende de deux millions de dinars à l’encontre de l’ancien ministre de l’Industrie Youcef Yousfi, ainsi que 12 ans de prison ferme et 8 millions contre Khider Oulmi.

La même distance judiciaire a requis 3 ans de prison ferme et une amende d’un million de dinars contre Boudieb Omar, ancien PDG de la banque CPA, Nacer-Eddine Djida, Tira Amine, Kasderli Abdelkrim et Abdoune Ismaïl, selon le même média.

La Cour d’Alger a également demandé la confiscation des biens de tous les prévenus dans l’affaire « Sovac ».

MDI