Les autorités interdisent la tenue d’une réunion du RCD

Les autorités interdisent la tenue d'une réunion du RCD

Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) a annoncé, ce mercredi, que « le gouvernement interdit la réunion du conseil national du RCD » prévue le vendredi 25 septembre à Alger. Le parti de Mohcine Belabbes estime que « la remise en cause du multipartisme se confirme ».

Dans un communiqué posté sur Facebook, le RCD a indiqué que « la réunion statutaire du conseil national du RCD programmée pour le vendredi 25 septembre 2020 à l’hôtel EL Riadh (Alger, ndlr) vient d’être officiellement interdite par le gouvernement. » 

« Cette interdiction d’une réunion de la direction nationale du RCD est une première depuis la création du parti », a souligné le parti. « Par cette attitude de vouloir mettre des entraves au débat dans la société, y compris à l’intérieur des structures des partis, le pouvoir semble avoir choisi la politique du pire », estime le RCD qui dénonce « cet état de fait et assure ses militants et, au-delà, toutes Algériennes et tous les Algériens qui se battent pour l’avènement de la démocratie de son engagement sans faille contre tous les autoritarismes. »

Le RCD a rappelé avoir « déposé une demande de tenue de cette session du Conseil national auprès de l’administration de la wilaya d’Alger en date du 09 septembre, après un accord préalable de la direction de la structure hôtelière, en date du 02 septembre. »

MDI School