Affaire M6 et déclarations du président Tebboune sur RSF : La réaction de la France

Le ministère de la communication dépose une plainte contre la chaîne française M6

La France a réagi le mardi 22 septembre 2020 aux récentes déclarations du président de la République, Abdelmadjid Tebboune sur l’ONG Reporters Sans Frontières (RSF) et la décision des autorités algériennes de ne plus autoriser la chaîne M6 d’opérer en Algérie après la diffusion d’un reportage sur le Hirak.

« Nous avons pris connaissance de cette décision. La France réaffirme son attachement à la liberté de la presse, à la sécurité des journalistes et de tous ceux dont l’expression concourt au débat public partout dans le monde. La liberté d’informer est un droit fondamental, qui doit être protégé », a déclaré lors d’un point de presse, Agnès von der Mühll, la porte-parole du ministère français des affaires étrangères.

Lors d’une entrevue avec deux responsables de médias nationaux diffusée dimanche soir sur l’ENTV, le président Tebboune a déclaré : « Les Etats ne nous attaquent pas frontalement mais chargent des organisations non gouvernementales de cette mission ». Le chef de l’Etat répondait à une question sur la liberté de la presse en Algérie et l’implication de RSF dans une campagne internationale de solidarité avec le journaliste Khaled Drareni condamné en appel à deux ans de prison ferme.

MDI School