Mines : Tebboune autorise l’exploitation artisanale immédiate

Mines : Tebboune autorise l’exploitation artisanale immédiate

Afin de mettre en œuvre les précédentes décisions d’exploitation des mines d’or et autres métaux dans le pays, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune  a ordonné le  lancement immédiat de l’exploitation artisanale en recourant à des solutions conjoncturelles dans l’attente de la révision de la loi minière.

Cette décision est pise ce dimanche lors de la tenue un Conseil des ministres pour une « meilleure adaptation avec les nouvelles donnes, en collaboration avec la société civile, sans pour autant définir le nombre de bénéficiaires parmi les jeunes ayant formé des coopératives de jeunes» indique le communiqué du ladite Conseil.

A ce propos, le chef de l’Etat, a chargé le Premier ministre de tenir une réunion de coordination entre les ministères concernés par l’extraction de l’or et le ministère de la Défense nationale, en vue de traiter les questions liées à l’interdiction de l’exploitation illégale et anarchique par les orpailleurs illégaux qui s’infiltrent dans la région, parallèlement à la sauvegarde des monuments culturels et sites archéologiques dans le grand Sud. Toutefois, il a demandé la valorisation des initiatives individuelles et leur libération de toute entrave bureaucratique pour encourager les jeunes de la région à exploiter ce minerai et y résorber le chômage.

En outre, il a aussi chargé le ministère de l’Intérieur, d’accompagner les entreprises concernées par ce projet et d’assurer la sécurité au niveau des circuits d’exploitation en coordination avec le ministère de la Défense nationale.

Par ailleurs, le président Tebboune, a instruit le ministre des mines à l’effet d’accélérer l’exploitation de la mine de fer de Ghar-Djebilet et du gisement de Zinc et de phosphate de Oued Amizour pour réduire la dépendance aux recettes des hydrocarbures.

Il a aussi demandé la réalisation d’une ligne ferroviaire entre Tindouf et Bechar, pour atteindre cet objectif, Tebboune a proposé la « possibilité de faire appel, dans ce projet, au partenaire chinois pour rattraper le retard».

MDI School