Un reportage sur l’Algérie sera diffusé dimanche soir sur M6

Un reportage sur l'Algérie sera diffusé dimanche soir sur M6

Un nouveau reportage sur l’Algérie sera diffusé dimanche 20 septembre à 23h10 sur la chaîne française M6 dans l’émission « Enquête Exclusive » animée par l’animateur Bernard de la Villardière.

Intitulé « Algérie, le pays de toutes les révoltes », le reportage de 75 minutes va traiter de mouvement populaire « Hirak », mais il va aussi se concentrer sur le cas de « trois jeunes algériens qui manifestent pour prendre en main leur destin ».

« Noor, une célèbre youtubeuse algérienne qui a fait fortune en donnant aux femmes les conseils en maquillage, Nardjes rêve, de son côté, d’un état de droit. cette danseuse comédienne souhaite vivre comme une occidentale sans se soucier de regard les autres, et Ayoub veulent que l’Algérie devienne un état islamique », annonce le synopsis de l’émission.

Pour rappel, un documentaire sur le Hirak diffusé le 26 mai dernier par la chaîne France 5 avait suscité une vive polémique en Algérie.

Le lendemain, en réaction à la diffusion du documentaire, l’Algérie a décidé de rappeler en consultations son ambassadeur en France. « 

Le caractère récurrent de programmes diffusés par des chaînes de télévision publiques françaises, dont les derniers en date sur France 5 et la Chaîne Parlementaire, le 26 mai 2020, en apparence spontanés et sous le prétexte de la liberté d’expression, sont en fait des attaques contre le peuple Algérien et ses institutions, dont l’ANP et sa composante, la digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN) », avait indiqué le ministère des affaires étrangères dans un communiqué.

« Cet activisme où l’inimitié le dispute à la rancœur, dévoile les intentions malveillantes et durables de certains milieux qui ne souhaitent pas l’avènement de relations apaisées entre l’Algérie et la France, après 58 ans d’indépendance, et ce dans le respect mutuel et l’équilibre des intérêts qui ne sauraient faire l’objet de concession ou de marchandage », avait précisé le MAE dans le communiqué. « 

Pour ces raisons, l’Algérie a décidé de rappeler immédiatement en consultations son ambassadeur en France », a conclu le communiqué.