Marché des assurances : Le chiffre d’affaires en baisse de plus de 12% au 1er semestre 2020

Marché des assurances: Le chiffre d’affaire en baisse de plus de 12% au 1er semestre 2020

Le Secrétariat Permanent du Conseil National des Assurances (CNA) vient de publier la Note de Conjoncture du marché national des assurances pour le premier semestre 2020 (et deuxième trimestre de l’année), portant les chiffres provisoires de la production et des sinistres du marché national des assurances de dommages, des assurances de personnes, ainsi que de la réassurance.

Selon la note de conjoncture, le marché des assurances, toutes activités confondues, enregistre, au 30 juin 2020, un montant de plus 71 milliards de DA contre 81,2 milliards de DA, à la même période de 2019, soit une régression de 12,5%.

Les acceptations internationales, quant à elles, marquent une hausse de 1,4% comparativement au 1er semestre 2019.

Pour le deuxième trimestre consécutif, le marché algérien des assurances reste affecté par la crise sanitaire induite par la pandémie Covid-19, à l’instar des autres secteurs économiques et financiers, à travers le monde.

Au terme du premier semestre 2020, les sinistres déclarés du secteur des assurances enregistrent un montant de 28,1 milliards de DA contre 39,2 milliards de DA au 30/06/2019, soit une régression de 28,1%. Les assurances de dommages dominent le marché des assurances, avec une part de 93,9 % contre 6,1% pour les assurances de personnes. Le total des indemnisations s’établit, au 30/06/2020, à 23,9 milliards de DA, marquant une importante régression de 41,4% comparativement au premier semestre 2019. En revanche, les stocks enregistrent une hausse de 19% par rapport au 30 juin 2019 et totalisent un montant de 93,1 milliards de DA.

Au titre du 1er semestre 2020, le taux de règlement du marché des assurances marque un recul de 33,9 % par rapport au S1-2019, conséquemment à la baisse observée dans les assurances de dommages et de personnes avec des taux respectifs de 38,0% et 10,0%/

Par branche, la production des assurances de dommages, toutes branches confondues, a baissé de 9,3 milliards de DA soit un taux de 13,3%, passant de 70,1 milliards de dinars au terme du 1er semestre 2019 à 60,8 milliards de dinars au 30/06/2020. Ce repli est engendré par la baisse constatée au niveau de toutes les branches, suite à la pandémie du COVID-19 qui a touché l’économie dans tous ses secteurs.

Toujours selon la note de conjoncture, la branche automobile enregistre un chiffre d’affaires de 33,8 milliards de DA, en repli de 10%, par rapport à la même période de l’exercice 2019, et détient une part de 55,6% du portefeuille des assurances de dommages. Les « risques obligatoires » enregistrent, également, une diminution de 4,5%, affichant un écart négatif de 393,5 millions de DA. Le nombre de contrats souscrits fléchit de 7,2% par rapport au S1-2019. Les « risques non obligatoires », qui dominent le portefeuille de la branche « Automobile » avec une part de 75,3 %, marquent une régression de 11,7% par rapport à la même période de 2019.

La baisse affichée, au terme du 1er semestre, est expliquée, essentiellement, par la suspension de l’activité des usines de montage automobile, conséquence de la double crise politique (en 2019) et sanitaire (en 2020) du pays, entrainant, de ce fait, une baisse des souscriptions. L’impact direct et récent étant la fermeture de showrooms des partenaires et de certains bureaux de souscriptions suite au confinement imposé par l’État. Aussi, il y a l’impact négatif de l’instauration de la taxe anti-pollution qui a causé une baisse du nombre de contrat souscrits en garanties facultatives.

MDI School