L’Algérie achète du blé polonais

Céréales : L’Algérie achète 510 000 tonnes de blé

Face à une faible récolte de blé en France qui ne pourra pas répondre aux demandes d’importation de l’Algérie, cette dernière achète du blé polonais.

En effet, selon l’agence Reuters, un navire chargé de 31 500 tonnes de blé polonais a récemment quitté le port Gdynia en Pologne en direction d’Alger.

En plus de la baisse de la production de blé en France, l’importation par l’Algérie du blé polonais est motivée par son prix moins cher que celui d’Euronext, la principale place boursière de la zone euro. Aussi, elle est motivée par le fait que le blé polonais répond aux spécifications de qualité exigées par l’Algérie.

Les prix du blé d’Euronext ont en effet augmenté mardi après six semaines de stagnation, soutenu par un rebond des contrats à terme américains qui a été alimenté à son tour par les spéculations du marché sur la demande chinoise. Les prix du blé d’Euronext ont rebondi de 2 euros, soit 1,1%, pour s’établir à 187, 50 euros (223,95 dollars) la tonne, a rapporté l’agence britannique.

En Pologne, les prix du blé ont également augmenté la semaine dernière, à la suite d’une forte demande à l’exportation, en particulier pour les expéditions vers l’Algérie. Les prix à l’exportation du blé meunier à 12,5% de protéines ont augmenté d’environ 15 zloty (monnaie polonaise, ndlr) sur la semaine pour se situer à 765 zloty (174,0 euros) la tonne pour une livraison en septembre. Cependant, les prix du blé polonais sont nettement en-dessous de ceux d’Euronext.

Selon un négociant cité par Reuters : « Les exportateurs achètent agressivement du blé polonais aux spécifications algériennes ». « On soupçonne qu’une grande partie du blé meunier polonais ira en Algérie cette saison pour remplacer le blé français », a-t-il précisé.

L’agence britannique a souligné que « la Pologne fait face à une concurrence féroce de la part des États baltes ». « Le blé polonais répondant aux spécifications algériennes de qualité est coté à environ 4 euros en dessous du contact franco à bord (FOB) d’Euronext de décembre dans les ports polonais, tandis que le blé des États baltes de même qualité est à environ 6,5 euros sous Euronext », selon les traders cités par la même source.

Colloque MDI