Justice : 10 ans de prison requis contre Baha Eddine Tliba et le fils de Ould Abbes

Affaire Tliba : l'audience du procès en appel reportée au 22 novembre

Le procureur de la République auprès le Tribunal de Sidi Mhamed a requis ce mercredi une peine de 10 ans de prison et une amende de 8 millions de dinars contre l’ancien député du FLN, Baha Eddine Tliba.

Même peine a été requise contre Mahdi Iskander Ould Abbes,  fils de l’ancien secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes qui a comparu aujourd’hui dans l’affaire de financement occulte des listes électorales des législatives de 2017 et de blanchiment d’argent.

Le procureur a requis la peine la plus lourde contre Wafi Oul Abbes l’autre fils de l’ancien SG du FLN, qui est toujours en fuite.

Le parquet a également requis 7 ans de prison ferme et 1 million de dinars d’amende contre Bouchenak Kheladi, ainsi que 3 ans de prison ferme et 1 million de dinars d’amende contre Habchi Mohamed.

Lors du déroulement du procès le fils de Oul Abbes, a fait de nombreuses révélations sur l’argent sale des législatives de 2017, en déclarant au juge qu’il n’a  « rien à voir dans cette affaire. C’est « Sellal, Noureddine Bedoui et Tayeb Louh qui préparaient les listes électorales » a t-il souligné. Poursuivant son récit des faits, il a indiqué au juge que le frère de l’ancien président de la République, Saïd Bouteflika se saoulait jusqu’à une heure du matin et appelait mon père pour lui donner des ordres».

Pour sa part, l’ex parlementaire, Baha Eddine Tliba a imputé la responsabilité de l’argent récolté pour constituer des listes électorales et qui récupérée en partie chez les fils de Ould Abbes, à l’ex SG du FLN, Djamel Ould Abbas. Selon ses dires, « Djamel Ould Abbas lui a remis un plan de financement de la campagne électorale et le prix d’une tête de liste était de 7 milliards centimes ».

Pour se dédouaner des faits, Tliba a indiqué qu’il a enregistré ses discussions avec Ould Abbas et il a tout dévoilé pour le chef des renseignements Bachir Tartag lorsqu’il s’est rendu compte de c’était une affaire de corruption.

Colloque MDI