Selon El Watan : La Une de de son édition d’hier a provoqué « une réaction inattendue en haut lieu »

Plainte déposée par les fils de Gaïd Salah : le directeur d'El Watan devant le tribunal d'Annaba le 28 septembre

Le journal El Watan est revenu ce mardi sur sa « Une » consacré aux enfants du défunt général-major Ahmed Gaïd Salah. Le quotidien a fait savoir dans un article intitulé « quelques précisions » que la Une de lundi 31 août a « provoqué une réaction inattendue en haut lieu ».

« La Une de l’édition d’hier d’El Watan, consacrée aux enfants de Gaïd Salah, sous le titre «Les détails d’une fortune à l’ombre du général», a provoqué le «buzz» sur les réseaux sociaux et une réaction inattendue en «haut lieu» », a écrit le journal dans son édition d’aujourd’hui.

« Très tôt le matin, des personnes ont raflé tous les exemplaires d’El Watan au niveau des kiosques d’Alger et de plusieurs villes et localités du pays. Les lecteurs ont dû attendre jusqu’à midi pour retrouver l’intégralité de l’édition sur le site électronique (html). Et pourtant, l’article qui a certes donné plus de détails sur l’enrichissement illicite des deux enfants de Gaïd Salah, placés sous enquête judiciaire, n’est pas véritablement un «scoop». Les citoyens de la ville de Annaba et de ses environs en savent quelque chose sur les agissements des deux personnages à l’ombre de leur père », a relevé le quotidien national.

Et d’ajouter : « Certains en «haut lieu» nous ont reproché d’avoir mis en première page la photo de Gaïd Salah avec un titre tendancieux qui porte atteinte à l’image de l’ANP. »

« L’une des grandes lignes éditoriales du journal avant même son lancement (Ammar Belhimer, l’actuel ministre de la Communication, peut en témoigner) est de considérer l’Armée nationale populaire comme étant la colonne vertébrale de l’Etat algérien et la principale institution garante de l’Etat de droit et du processus démocratique en cours (1989 et 1990) », a souligner le même média.

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger