Chanegriha : les frontières de l’Algérie entre « les bonnes mains » de l’ANP

Chanegriha : les frontières de l'Algérie entre

Le général de corps d’armée Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a affirmé mercredi à Oran que toutes les frontières de l’Algérie sont entre « les bonnes mains des hommes de l’Armée nationale populaire » qui veillent à les défendre à la lumière de la politique constante de l’Algérie, basée sur le principe de non ingérence et de soutien aux pays du voisinage qui sont sa « profondeur stratégique », indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

En visite de travail à la 2ème Région militaire à Oran, le général de corps d’armée Saïd Chanegriha a précisé, dans une allocution d’orientation prononcée lors d’une réunion tenue avec les cadres de la 2ème RM et diffusée à l’ensemble des unités de la Région via le système de visioconférence, que cette politique s’articule sur « le principe de la non-ingérence dans les affaires internes d’autrui » et a pour objectif de « porter assistance aux Etats frères et amis ».

« Dans ce contexte précisément, toutes nos frontières terrestres, nos eaux territoriales et notre espace aérien sont entre les bonnes mains des hommes de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de libération nationale, qui veillent à les défendre à la lumière de la politique judicieuse et constante adoptée par l’Algérie, qui s’articule sur le principe de la non-ingérence dans les affaires internes d’autrui, et ayant pour objectif de porter assistance aux Etats frères et amis, notamment ceux de notre voisinage », a souligné le chef d’état-major de l’ANP.

Il a ajouté que l’Algérie œuvre à travers ce soutien à « faire prévaloir les fondements de la sécurité, de la paix et de la stabilité politique et sociale au niveau des pays voisins que nous considérons comme notre profondeur stratégique qui doit être préservée ».

Le général de corps d’armée Saïd Chanegriha a relevé que « devant cette réalité tangible, il est de votre devoir, dans cette zone, de redoubler de vigilance, d’élever votre sens du devoir, d’assimiler les véritables enjeux de la réussite des missions qui vous sont assignées et d’œuvrer à acquérir les bonnes pratiques de la maîtrise combative et opérationnelle en respectant strictement les programmes de préparation au combat et de l’ensemble des consignes et des instructions adaptées à la nature des misions confiées ».

Le chef d’état-major de l’ANP a, également, souligné que « la lecture judicieuse des contextes et des dimensions des évènements prévalant dans la région et le monde, ainsi que l’assimilation de la sensibilité des missions que nous devons accomplir, de jour comme de nuit, pour faire face à toute situation d’urgence en protégeant la sécurité de l’Algérie, sa souveraineté nationale, ainsi que son intégrité territoriale et la cohésion de son peuple, nous recommandent, en permanence, une quête sans répit des facteurs de force permettant de donner une valeur ajoutée en termes de développement permanent des capacités opérationnelles de nos Forces armées ».

« Tel est l’objectif principal et ultime que nous œuvrons à atteindre, à travers tout effort individuel et collectif fourni tout au long de l’année de préparation au combat.

A cet titre, nous avons veillé à ce qu’une grande importance soit donnée à l’ensemble des critères disponibles de développement, de modernisation et de réussite, notamment la ressource humaine dont nous considérons la nécessité de lui accorder l’intérêt et le soin qu’elle mérite, comme la clé maitresse permettant de répondre aux attentes légitimes du peuple algérien qui aspire à voir son armée, avec toutes ses composantes, se hisser au plus haut niveau de force et de disponibilité ».

APS

Colloque MDI