Lenteur d’internet : Abdelmadjid Tebboune ordonne de trouver une solution définitive au problème

Interrogations autour des répercutions possibles de l'hospitalisation du président Tebboune

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a présidé, le dimanche 23 août, une réunion périodique du conseil des ministres par visio-conférence.

Le président Tebboune a instruit de trouver une solution définitive au problème de la lenteur du débit internet et définir les facteurs nuisibles et soumettre le dossier au Conseil des ministres si le besoin se fait sentir, le débit internet étant une condition essentielle pour l’aboutissement du processus de Numérisation et des Statistiques.

Le chef de l’Etat a ordonné au ministre de la poste et des télécommunications de régler « immédiatement » le problème du débit internet et d’élaborer un rapport détaillé à ce sujet.

Concernant la numérisation, le président Tebboune a instruit d' »accélérer le processus de numérisation des secteurs et départements ministériels et  assurer un raccordement entre ces derniers en vue de leur permettre d’échanger les données et de rattraper le retard enregistré en matière de numérisation de départements vitaux, appelés à fournir à l’Etat des indicateurs économiques dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle approche économique », selon un communiqué du Conseil des ministres.

Il a également instruit d' »exploiter la numérisation pour le recensement des richesses nationales, pour mieux connaitre nos potentialités et définir nos besoins, car, les statistiques disponibles ne sont pas souvent exacts, d’autant que la Numérisation et les Statistiques sont la base de toute stratégie efficiente et un outil facilitant sa mise en œuvre par le gouvernement. »

« Exploiter la Numérisation sur le terrain pour lutter contre la bureaucratie et la corruption et faire face aux manœuvres tendant à maintenir l’opacité dans la gestion de l’Economie nationale », a-t-il également instruit.

En ce qui concerne les Statistiques, le Président de la République a insisté sur l’association « des Collectivités locales dans l’élaboration du réseau national des statistiques, pallier les lacunes par le recrutement d’agents spécialisés au niveau de toutes les institutions étatiques, y compris les communes aux fins de définir les potentialités et besoins à travers des chiffres détaillés aux niveaux local et central. »

« Utiliser les moyens de l’Etat pour la prise de vues aérienne et le cadastre en vue de disposer d’indicateurs précis » et enfin, le président de la République a chargé « le ministère de tutelle de veiller à opérer une révolution en matière d’élaboration de statistiques précises et réelles, permettant de cristalliser la nouvelle approche socio-économique, loin des procédés classiques et de contrer toute forme de récupération politique et de désinformation de l’opinion publique. »

MDI School